5.5/10Dracula l'immortel - Tome 2

/ Critique - écrit par plienard, le 17/06/2012
Notre verdict : 5.5/10 - On va pas en faire un bram ! (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Le personnage de Bram Stoker a été maintes fois adapté en bande dessinée, généralement de façon plutôt réussie si on pense à Je suis légion. Les éditions Casterman proposent ici l’adaptation en bande dessinée du succès en librairie de la suite du roman original de Dacre Stoker (l’arrière petit-neveu de Bram). Nous en sommes au tome 2, toujours signé Michel Dufranne (La guilde) et Piotr Kowalski (La branche Lincoln).


DR.
Le meurtre d’une prostituée et l’empalement de Mr Harker amènent l’inspecteur Cotford à enquêter autour de Wilhelmina Harker dont l’éternelle jeunesse devient suspecte aux yeux de son fils Quincey. L’arrivée d’Abraham Van Helsing à Londres va mettre la puce à l’oreille de l’inspecteur qui croit plus à la présence du mal dans la nature humaine qu’à l’existence d’un être immortel suceur de sang.

Le démarrage est plutôt difficile dans ce tome 2. De nombreux personnages arrivent dont cet inspecteur Cotford. Et surtout, il faut se rappeler des personnages de l’album précédent. L’énumération des protagonistes par l’inspecteur dans la morgue donne le tournis et affiche une cruelle réalité : on n’a rien retenu du premier album. Un petit conseil donc au futur lecteur : relisez le premier album avant celui-ci.

Concernant le dessin, le constat est identique.
DR.
Un peu figé, avec des mimiques dignes d’un film d’horreur de série B, le début fait froid dans le dos, mais pas à cause du suspense ou du scénario. On se dit que 48 pages comme celles-ci, ça va être long. Puis le déclic se fait. L’œil s’adapte (?). Le dessinateur appréhende mieux son sujet (?). Toujours est-il qu’à partir du moment où tout se met en place, la lecture se fait plus sereine, plus agréable.

Sans être exceptionnelle, cette adaptation offre quelques intérêts. Le livre original de Bram Stoker y est cité et son auteur mis en scène. Et ce mélange de Jack l’éventreur et de vampires donne l’eau à la bouche à défaut d’y avoir du sang. On attend, alors, le tome 3 final, bon gré mal gré.

A découvrir
Ligue des Gentlemen Extraordinaires (La) - 1999-2000 - Volume I
Ligue des Gentlemen Extraordinaires (La) - 1999-2000 - Volume I
Tuniques bleues (Les)
Tuniques bleues (Les)
Sambre
Sambre