6.5/10Les Conquérants de Troy - Tome 3 - La Bataille de Port Fleuri

/ Critique - écrit par plienard, le 04/01/2012
Notre verdict : 6.5/10 - Une gorgée sucrée de Ciro ? (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Par certains côté, on retrouve dans cette série tout ce qui a fait le succès de Lanfeust de Troy. Elle manque juste de l’effet de nouveauté mais remplit son rôle à merveille, à savoir, enrichir tout un univers de façon cohérente.

Les conquérants de Troy est sans doute la série la plus intéressante qui enrichisse le monde de Troy. Elle donne un historique à ce monde découvert dans le premier album de Lanfeust (Lanfeust de Troy). On y découvre une sœur et son frère, Page Blanche et Zuynn, à la recherche de leurs parents enlevés par le consortium des fleurs (que l’on connaît depuis le second cycle de Lanfeust (Lanfeust des étoiles).
DR.
Et ce qui retient surtout notre attention, c'est le bucheron Eckmül qui donnera son nom à la ville et au conservatoire. A tout ce petit monde vient s'ajouter le noble Léandre de Lyammon dont on ne voit pas bien le rôle et l’importance à part apporter une touche d’humour par sa maladresse. Et le dragonneau Doï-dee qui s’est attaché à Page Blanche et dont l’intérêt reste, lui aussi, obscur. À toute bonne histoire dans le monde Troy, il faut un méchant, ce rôle est rempli par le seigneur Van Laack, militaire cruel, sorte de Thanos sans magie.

La série est axée sur la recherche des parents de Page Blanche et de Zuynn et il faut être honnête, on s’en f..t un peu. Le fan de Lanfeust et du monde de Troy va surtout s’intéresser à Eckmül et aux événements qui amènent ce bucheron à prendre le pouvoir. Arleston l’a sans doute bien compris et ce troisième tome nous expose la prise de Port-Fleuri et surtout la naissance du conservatoire et de ses sages.

Le fan en sera-t-il satisfait ?

Surement. Même si le récit manque d’envergure et d’envolées lyriques et chevaleresques, le lecteur sait à quoi s’attendre. De la magie, un peu d’amour, de la sensualité (entre Eckmül et Page Blanche) et beaucoup d’humour.
DR.
Une déception, pourtant, concernant le personnage de Léandre de Lyammon et son « garde du corps ». On n’ose pas croire que l’explication apportée par ce dernier sur son rôle, soit celle-là, même si Léandre et Page Blanche semblent s’en contenter. Reste que c’est bien Léandre qui a le plus changé depuis le début de la série et qu’il prend de plus en plus de volume.

Si tout ce qui touche au monde de Troy porte le cachet de Christophe Arleston, le dessinateur de cette série est le non moins célèbre et talentueux Ciro Tota (Aquablue). Si par certains côté, on retrouve les mêmes ingrédients que les premiers albums de la série Lanfeust (une quête faite par un jeune héros, un animal fantastique, un chevalier précieux, un sage ou futur sage), un monde se dévoile peu à peu. Mais après cet album on attend quand même une avancée sur la recherche des parents par Zuynn et Page Blanche ou un approfondissement du rôle de Doï-dee. Bref, il reste pas mal de boulot au scénariste et au dessinateur pour satisfaire entièrement tous les lecteurs.


DR.

A découvrir
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Sambre
Sambre