8.5/10Rue de Sèvres : Le Château des étoiles

/ Critique - écrit par plienard, le 10/11/2017
Notre verdict : 8.5/10 - La tête dans les étoiles

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Retour sur une série de toute beauté

Le tome 3 du Château des étoiles est paru il y a déjà quelques mois, depuis la fin Avril 2017 plus précisément. À l'occasion des fêtes de fin d'année, les éditions Rue de Sèvres vont proposer au public une version "Grand format" (au prix de 35 €). Une occasion de se faire plaisir ou de faire plaisir pour plusieurs raisons :

Premièrement, l'auteur est un des meilleurs artistes du moment. Sa série, Le Troisième testament (quatre albums aux éditions Glénat) est devenue mythique. Son adaptation de l'opéra de Wagner, Siegfried (trois tomes chez Dargaud) est de toute beauté ce qui lui a valu une récompense internationale, le Spectrum Gold Award. Et loin de se reposer sur ses lauriers, il entame une nouvelle série, Le château des étoiles, chez Rue de Sèvres, dans un style graphique renouvelé et des dessins en couleurs directes et sous forme de gazettes (comme certains albums de Tardi). Ainsi chaque album correspond à trois gazettes.


© Rue de Sèvres 2017.

 Deuxièmement, l'univers est un savant mélange entre Myazaki et Jules Verne. En plein XIXième siècle, l'auteur envoie ses personnages à la conquête de la Lune (Tome 1 & 2), puis de Mars (Tome 3) grâce à la découverte de l'éther et de l'étherite. Une pincée de fantastique, sur fond historique, permet au lecteur de s'évader tout en restant crédible.

Troisièmement, si vous n'êtes pas encore convaincus, l'avalanche de récompenses de la série devrait finir de vous persuader : Prix Diagonal 2014, prix BD de l'Aube 2015, prix ActuSF de l'Uchronie 2015, Grand prix du festival BD de Palavas 2015, prix jeunesse du festival de Puteaux 2016, marquent la qualité de la série dans son ensemble. À cela s'ajoute une exposition au FIBD d'Angoulême 2017, ainsi que le tampon de l'éducation nationale (cycle 3) pour cette année.

Après un premier cycle où Séraphin et ses amis ont été sur la Lune, les voilà de retour sur Terre. Ils se cachent pour l'instant en Bretagne. Leurs découvertes sur l'Éther sont sources de convoitises, notamment par les prussiens. Et un nouveau voyage, sur Mars, va être nécessaire pour apporter la paix sur Terre.


Les couvertures des 3 albums - © Rue de Sèvres.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse