Grand Angle : Le cimetière des Innocents T3, Maïdan love T1

/ Critique - écrit par plienard, le 19/04/2019

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Le cimetière des innocents - Tome 3 : Le grand mystère de l'au-delà - note : 7/10

Philippe Charlot et Xavier Fourquemin reviennent avec un troisième tome de leur série Le cimetière des innocents. On avait laissé Oriane après sa libération et ses miracles grâce à la pierre que son père lui a légué à sa mort.

Elle ne compte cependant pas continuer à utiliser ce pouvoir et préfère mettre à profit ses connaissances d'apothicaire pour soigner les malheureux qui croient en ses pouvoirs de guérison.


© Grand Angle 2019.

 Dans ce nouveau tome, on va encore mettre en doute sa crédibilité. Les gens qu'elle soigne sont retrouvé morts. L'ancien vicaire a, lui, été nommé curé des Saints-innocents en remplacement de l'ancien disparu (voir le premier cycle avec les tomes 1 & 2). Et Jonas qui aspire à épouser Oriane va devoir faire les choses en règle. Mais comment demander sa main à son père mort !

Sur fond de guerre entre catholiques et protestants, Philippe Charlot propose un thriller prenant. Si on soupçonne rapidement le tueur, le mélange des enjeux religieux et politiques compliquent la résolution de la vérité. Et il faudra toute la sagacité des personnages pour dévoiler le coupable.

Xavier Fourquemin n'a pas son pareil pour dessiner la misère de ces époques passées. Ses personnages ont des gueules et son style très reconnaissable (voir Miss Endicott, La légende du Changeling) nous plonge dans cette France du XVI siècle avec facilité.

 

Maïdan love - Tome 1 : Olena - note : 7,5/10

Aurélien Ducoudray revient avec une nouvelle série dans la collection Grand Angle des éditions Bamboo. Il nous plonge dans la révolution ukrainienne de l'hiver 2014 quand le peuple s'est révolté contre les abus de leur président Ianoukovitch et sa défection dans le traité d'accord avec l'union européenne.


© Grand Angle 2019.

 C'est dans cette ambiance qu'on fait connaissance de Bogdan et d'Olena, un couple de jeunes amoureux. Le premier est un jeune policier qui va intégrer l'école de formation des forces antiémeutes pendant trois mois. Une opportunité financière pour lui et qui pourra lui permettre de leur trouver un appartement et de quitter leur famille. Olena, elle, fait des études universitaires et va s'engager dans la contestation qui prend forme sur la place Maïdan.

Christophe Alliel est un dessinateur autodidacte. Il a à son actif des albums comme le tome 12 de Kookaburra, Spynest (chez Soleil), ou Le ventre de la hyène (au Lombard). Il donne ici le meilleur de lui-même pour un récit qui raconte une histoire d'amour sur fond de crise ukrainienne.

Un parfaite entente entre le scénariste et son dessinateur qui ont déjà collaboré ensemble pour Grand Angle sur Les chiens de Pripyat.

 


Les couvertures des 2 albums - © Grand Angle 2019.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse