Dupuis : Télémaque T1, Imbattable T2, Théodore Poussin T13

/ Critique - écrit par plienard, le 25/05/2018

Temps de lecture estimé de l'article : 4 minute(s) - laisser un commentaire

Trois bons albums chez Dupuis, entre nouvelle génération et fin d'une époque.

Télémaque - Tome 1 : A la recherche d'Ulysse - note : 8,5/10

Kid Toussaint revient avec une nouvelle série jeunesse chez Dupuis après la sympathique Magic 7 (série toujours en cours). Mélange de mythologie grecque et d'aventures humoristiques, Télémaque (c'est le nom de la série) va nous emmener à la recherche d'Ulysse, le père du jeune héros.


© Dupuis 2018.

 La guerre de Troye est terminée depuis années et le héros grec, Ulysse, n'est toujours pas rentré. La situation devient difficile pour sa femme qui va devoir épouser un prétendant s'il ne revient pas. Une situation que Télémaque n'ose même pas envisager. Son père est-il mort ? C'est ce que tout semble indiquer. Mais il ne peut pas y croire. Il décide de partir à sa recherche et va ainsi affronter toutes sortes de mythes et de dieux. Heureusement, il va aussi faire de belles rencontres et bientôt ils seront quatre pour affronter les dangers qui se présentent à eux.

Si le personnage de Télémaque peut apparaître un peu fou-fou, à la limite de la bêtise, celui de Polycaste apporte de la sérénité et de l'efficacité à leur duo.

Un premier album de présentation qui rentre tout de suite dans l'action et les premières épreuves de l'odyssée de Télémaque annoncent de belles choses à venir.

Kenny Ruiz est le dessinateur espagnol de cette série. Si je suis peu sensible au style manga dans la bande dessinée belge contemporaine, il faut bien avouer que ce style devient de plus en plus "le" code des BD jeunesses actuelles. Il en ressort une forte énergie, à l'image du héros et un humour plus ou moins débridé qui fait mouche. La bêtise du personnage principal s'oppose à la sagesse de son alter-ego féminin. Le dessin est dynamique et le découpage sert efficacement la narration entre grandes cases et cases plus petites qui apportent du rythme.

Un très bon premier album qui devrait ravir les jeunes lecteurs et les plus vieux aussi.

 

Imbattable - Tome 2 : Super-héros de proximité - note : 7/10

Nouvelles missions pour le seul et véritable super-héros de la bande dessinée, Imbattable, aux éditions Dupuis. Pascal Jousselin renvoie son personnage face aux super-vilains, tels Plaisantin, ou encore le Savant fou. Mais les pauvres ne peuvent pas grand-chose face à un personnage "imbattable" ! Mais s'il est capable de sauver le monde, il est là aussi pour aider les vieilles dames qui se font voler leur sac ou les petits chiens qui vont se faire écraser. Mais souvent le résultat est ingrat. Il a aussi un rôle d'éducateur auprès des jeunes générations, de par son expérience et tente de remettre à l'endroit la vie d'une femme à l'envers  ! On fait appel à lui pour sauver l'Amérique d'un hostile adversaire, ou la Terre d'un extraterrestre caméléon.


© Dupuis 2018.

 La vie de super-héros n'est pas de tout repos (demandez à Batman,  Superman et consorts). Imbattable doit une nouvelle fois s'employer pour ne pas contredire sa réputation. Humour et grande aventure sont au menu de ce nouvel album qui réserve encore quelques belles surprises de mises en page et de couleurs. L'auteur doit parfois s'arracher les cheveux et ceux de son éditeur et ses services d'impression doivent encore le maudire pour leurs mises en place. Ce qui en fait la BD la plus originale du moment.

 

Théodore Poussin - Tome 13 : Le dernier voyage de l'Amok - note : 8,5/10

Cela faisait plus de dix ans qu'on l'attendait. Il y a bien eu les intégrales Dupuis qui nous ont fait patienter, mais ce treizième album des aventures de Théodore Poussin par Frank Le Gall n'est maintenant plus une arlésienne. Et pour ne rien gâcher, il est une superbe conclusion (bien que sombre) d'une série à part.


© Dupuis 2018.

 Le capitaine Crabb a volé Théodore Poussin. Il lui a tout pris : son île et sa cocoteraie, mais surtout la vie de son aimée, Chouchou. Une seule chose compte : se venger ! Mais il va devoir s'attaquer à des pirates. Et pour cela, il élabore un stratagème et monte un équipage de va-nu-pieds.

On suit la préparation de son équipage avec la montée en puissance de la tension qui précède le départ d'une expédition peut-être sans retour. Personne ne sait quel est le réel plan de Poussin, même ses proches amis, Novembre et Martin.

Frank le Gall nous offre une fois encore un récit mystérieux pour un personnage que ne l'ait pas moins. Est-ce l'environnement géographique  qui veut ça ? Est-ce son destin (ou Novembre) ? Mais Théodore Poussin quitte son aura bienfaitrice pour devenir un ange destructeur; une force tranquille mais indéboulonnable dans son objectif.

Le dessin et les couleurs de l'album sont tout bonnement magnifiques et quelques nouveaux personnages viennent enrichir un peu plus la galerie des portraits iconoclastes comme ceux de Chandelle ou de Mickymose.

Une histoire de pirates dans les îles paradisiaques. Des superbes décors pour une sacrée histoire de vengeance. C'est la fin pour Théodore Poussin car après ce final, il ne sera plus jamais le même.

 


Les couvertures des 3 albums - © Dupuis 2018.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse