9/10L'espoir malgré tout - Troisième partie

/ Critique - écrit par plienard, le 01/10/2021
Notre verdict : 9/10 - Résiste, prouve que tu existes ! (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Tags : spirou bravo tout tome espoir emile livraison

Un album attendu qui montre tout le talent et la finesse d'Emile Bravo

L'album démarre fort. Spirou, P'tit Louis et Suzanne sont dans un train qui les emmène en Pologne, dans un camp de travail. Très vite, au gré des conversations avec certains passagers, Spirou comprend qu'il ne faut pas rester. Et malgré l'aveuglante inertie de quelques juifs qui ne veulent pas croire au pire, Spirou parvient à ouvrir une fenêtre et à sauter du train en marche avec les deux enfants. Il va alors rejoindre ses amis fermiers, Anselme et Ernestine à qui il laissera les enfants pendant qu'il reprend les spectacles de marionnettes avec Fantasio. Toujours prêt à aider son prochain, il va peu à peu perdre de son innocence, entre Mieke qui devient une femme, Fantasio aveuglément amoureux d'une femme au moeurs qui lui paraissent étranges, ses amis Félix et Felka pour qui il cherche à avoir de faux papiers, ou donner les moyens aux prisonniers dans les trains de pouvoir s'évader comme lui en cachant des outils dans les wagons ...

L'espoir malgré tout - Troisième partie
© Dupuis 2021.

Un récit juste d'Emile Bravo sur un personnage qui devient malgré lui un héros. Spirou résiste à sa manière, avec une certaine innocence et naïveté, afin que ceux qu'il aime trouve un peu d'espoir et surtout le garde.

À travers le parcours de Spirou, et avec une pagination toujours plus importante (116 pages), Émile Bravo décrit une époque triste et lourde, où des juif, des femmes, des enfants, des communistes, des vieillards sont déportés, où la police collabore avec l'occupant, où certains résistent toujours dans le secret, où les résistants sont traités de terroristes, où les alliés bombardent des villes et tuent des innocents, où la Gestapo torture et tue ... Dans cet enfer, Spirou incarne l'espoir. Il ne semble jamais fléchir, et toutes ses actions semblent naturelles. Et alors que Fantasio cesse d'être le zazou imbécile du début même s'il garde toujours son air ridicule. mais l'auteur parvient, par petites touches, à instiller un peu d'humour, dans une sorte d'hommage et de clins d'oeil à la série originale Spirou.

Et si vous aimez ce genre d'ambiance des séries commes Les Enfants de la Résistance (7 tomes au Lombard), La guerre des Lulus (7 tomes chez Casterman), L'envolée sauvage (4 tomes chez Bamboo) devraient trouver grâce à vos yeux.

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse