7.5/10Zombillénium - Tome 2 - Ressources humaines

/ Critique - écrit par plienard, le 13/09/2011
Notre verdict : 7.5/10 - Relations inhumaines (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Le parc Zombillenium a été victime d’un attentat à la bombe le 25 août 2011. Mais quel est le rapport avec Hélène Matauzier, battue à mort par la population ?

Un attentat à la bombe, le meurtre d’une mère de famille suite à un lynchage collectif, il ne fait pas bon vivre dans la région de Valenciennes en ce moment. Ajoutez à cela un chômage à 25% et quelques faits divers étranges (un agneau bicéphale, des poulets à trois pattes...) et vous comprendrez que certains esprits faibles trouveront dans le parc Zombillenium le coupable idéal à tous leurs maux. Et si finalement, ils n’avaient pas entièrement tort ?


Un joggeur qui pète le feu !
Second tome de la série mortelle, Arthur De Pins prend un peu plus la mesure de son univers endiablé. Mélangeant avec harmonie et drôlerie, le monde réel de l’entreprise (avec son coach d’entreprise pour une meilleure canalisation des pulsions de mort des employés) et celui des monstres mythiques (démons, vampires, sorcières, squelettes, fantômes...), on perçoit ici plus nettement le dérisoire décalage entre ces deux mondes.

Et aussi incroyable que puisse être cette entreprise maléfique, elle est confrontée aux mêmes problèmes qu’une entreprise normale. Si dans le premier tome, elle connaissait des ennuis financiers et avec ses employés (en grève), elle est ici confrontée au problème de la sécurité (terrorisme et incivisme) et notamment pour ses employés (immortels pour la plupart !). Et si on cherchait à approfondir un peu l’analyse, on y verrait sans doute une critique de notre société et notamment son intolérance.


Il a de beaux yeux, n'est-ce pas ?
Un mot supplémentaire (positif) sur le dessin si particulier. Réalisé sur Adobe illustrator 9.0, il est à la fois glacé et élégant. Il a une beauté toute vampirique. Il est donc parfait pour cette série.

Un dernier mot (négatif) sur l’explication par Francis Von Bloodt de l’attitude de la mère de Tim, Hélène Matauzier. Bizarrement, elle est peu crédible et donne l’impression de passer rapidement sur le sujet. Pourtant, on nous avait bien préparés psychologiquement à une telle explication avec la coupure de presse de la Voix du Nord. Ça ne m’a pas convaincu. Peut-être que vous, oui !

Meilleur que le premier, moins bon que le troisième ? On verra. On est en tout cas enthousiasmé par cet album et déçu de savoir qu’il n’y en aura probablement que trois. Arthur de Pins est cruel !


Binvenu ché les ch'tis.

A découvrir
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Sambre
Sambre
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse