8.5/10Waldo's Bar

/ Critique - écrit , le 08/02/2007
Notre verdict : 8.5/10 - Ca swing ! (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 1 réaction

Le Waldo's bar est non seulement un joyau signé Blutch, mais plus généralement un petit bijou brillant de la bande dessinée. Il serait regrettable de passer à côté, même les plus économes d'entre vous.

C'est en rééditant la série phare de Blutch que Fluide Glacial remet joyeusement les pieds dans le plat. Est-ce par un heureux hasard de Dame Providence ou un coup de poker prévu par le destin ? Waldo's Bar fut publié dans le magazine par le biais d'un concours organisé par ce dernier. C'est en tant que participant que Blutch remporta les précieuses clefs ouvrant les grandes portes du petit monde de la bande dessinée.

51590.Il faut dire que tous les ingrédients étaient réunis dans Waldo's Bar pour en faire un cocktail explosif de créativité.
Son humour d'abord, à la fois noir, cynique et absurde mais toujours avec un brin de poésie très porté sur le sexe et de la légèreté. Waldo's Bar conte principalement les aventures de Johnny Staccato. Jeune détective fouille-merde le jour, métamorphosé en pianiste de jazz jouant pour le Waldo la nuit. Petit bar préservé au coeur du Village, un quartier huppé de Donaldville où résident les gens ayant une certaine notion du bon goût. Avec ses chanteuses aux voix de velours et les femmes désespérées trouvant réconfort dans ses bras, Johnny est confronté le plus souvent à des situations rocambolesques mais en faisant toujours preuve de sérieux. Le tout provoque un décalage amenant à l'absurdité narrative servie par des dialogues bien ajustés. L'auteur met de côté son protagoniste favori uniquement pour nous plonger davantage dans son univers loufoque. Pour arriver à ses fins, il n'hésite pas à humaniser les grandes figures qui ont marquées le dessin animé. Entre le Mickey détective grabataire, le "Ronald" réduit en un pauvre type se baladant sans pantalon ni caleçon ou son "Oncle Grigou" obsédé par les femmes et gardant précieusement sa première conquête fétiche à l'abri des regards... Blutch n'hésite pas à dénigrer toute cette fantaisie avec délectation et nous guide volontiers dans ses délires.

51591.Mais si le maestro parvient à nous entraîner dans son univers, une grosse partie de son efficacité se retrouve principalement dans le dessin. Hissé aujourd'hui comme une référence du 9ème art, le Waldo's Bar montre toute la potentialité graphique de l'auteur. Même si les bases de son évolution sont ici palpables, Blutch n'avait pas encore mué son style vers le griffonnement visible aujourd'hui dans la Volupté, mais était au contraire plus axé sur de la semi caricature en mélangeant différents types de supports. De l'encrage pur ou des lignes parfaitement claires, à un rendu plus brut et charbonneux instaurant une ambiance à la fois rétro et jazzy. Son trait dynamique est aussi bien visible dans l'expressivité de ses personnages que dans leur gestualité. Sa mise en scène n'est pas innovante mais permet de vivifier son récit en cassant la monotonie du découpage. Le tout provoque un véritable engouement visuel qui a fait la renommée de Blutch.


Rien à jeter dans cet ouvrage "retour aux sources". Le Waldo's bar est non seulement un joyau signé Blutch, mais plus généralement un petit bijou brillant de la bande dessinée. Il serait regrettable de passer à côté, même les plus économes d'entre vous.

A découvrir
Tuniques bleues (Les)
Tuniques bleues (Les)
Joe Bar Team
Joe Bar Team
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6