4.5/10Tortues Ninja - Tome 4 - Les péchés du père

/ Critique - écrit par Canette Ultra, le 30/03/2013
Notre verdict : 4.5/10 - pardonnez leur car ils ont péché ! (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Il faut croire que les numéros pairs ne portent pas chance aux Tortues Ninjas. En effet, si le grand retour est globalement réussi, le second tome était le plus faible des trois. Ce numéro quatre vient maintenant se poser en champion et cela à cause d’un choix très discutable : l’arrivée de Kuhn aux dessins. En effet, si l’équipe créative a certes déjà été plus inspirée, le dessin parvenait à sauver les meubles. Par soucis de temps ou peut-être pour tenter autre chose, Eastman cède la main à Kuhn et ce n’est pas sans mal.

Tortues Ninja - Tome 4 - Les péchés du père
Entraînement ninja !
Sur le scénario, nos tortues préférées continuent leur bonhomme de chemin après leur combat face aux ninjas de Shredder. Cette rencontre les pousse à évoluer mentalement et Léonardo, le leader du groupe, est le plus tiraillé par toutes ces questions. Surtout que maître Splinter a été clair : ce sera tuer ou être tuer. Si Shredder prépare son retour tout au long de l’album, nos tortues ne seront pas inactives puisqu’elles géreront un problème autour de Casey Jones et un nouveau problème de mutants. Le premier cas est un peu naïf mais il servira à démontrer la difficulté de la voie de la justice. Cette démonstration sera également au cœur du second problème. Ces deux axes sont intéressants d’un certains point de vue mais seront ternis par le développement de Krang. En soi, le général Krang n’est pas un mauvais personnage mais son rôle paraît bien rébarbatif et convenu. Pour l’instant, il est là davantage pour le fan de service que pour un grand impact. On pourrait dire que sans lui, il n’y aurait pas eu de mutagène mais il manque de peps pour le moment.

Tortues Ninja - Tome 4 - Les péchés du père
Pourquoi ça m'arrive jamais !
Cela dit, cela aurait pu encore être supportable si le dessin ne semblait pas si approximatif. Couleurs flashy, traits irréguliers, décors finis à coup de pelle, on ne peut pas dire que l’ensemble soit chatoyant. Le choc est d’autant plus grand que les précédents tomes étaient sympathiques et complètement différents. Certes, le combat contre le chasseur a un certain dynamisme mais le reste est assez discutable. Les goûts et les couleurs me diriez-vous… Cela dit, avec les intrigues en cours, on reste quand même suffisamment curieux pour prolonger notre immersion chez les tortues mais nous avons pris une sacré douche froide dans ce tome.

Tortues Ninja - Tome 4 - Les péchés du père
Zen restons zen !

A découvrir
Joe Bar Team
Joe Bar Team
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Sambre
Sambre