8/10Mafalda

/ Critique - écrit par juro, le 22/09/2004
Notre verdict : 8/10 - Le monde des enfants (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 4 minute(s) - 7 réactions

Quino c'est un peu le Plantu argentin, celui qui vous fera réfléchir cinq minutes à un problème d'actualité avec une réflexion choc ou drôle.

Le dessinateur sud-américain le plus connu à l'échelle mondiale est sans conteste Quino. Joaquin Salvador Lavado de son vrai nom est le créateur d'une bande dessiné vendue à des millions d'exemplaires sur tous les continents depuis 1964. A côté de Astérix, Tintin, Calvin & Hobbes ou encore Garfield, une petite place s'est faite pour son héroïne, Mafalda. La genèse du succès commence avec la parution des strips dès 1954. La sauce prend tout de suite et les réflexions de la gamine insupportable deviennent rapidement cultes... au point de traverser les frontières. Une première pour une bande dessinée argentine qui durera dix ans ! Ce n'était pourtant pas gagné d'avance car le contexte de l'époque laissait aussi peu de place à la liberté d'expression. Si la censure aurait pu priver Quino de connaître le succès, celui-ci a trouvé la parade : la pirouette qui ne fait qu'égratigner le problème. C'est clair, simple voire même « enfantin »...

Questions et harcèlement

mafalda02a_250.Mafalda est une jeune enfant de cinq ans mais elle est déjà très éveillé sur la façon dont tourne le monde. Elle discute avec ses parents et ses amis de tous les problèmes d'actualité et de société. Oubliant les loisirs de son âge, Mafalda se lance dans des discussions passionnées à propos de la culture, la religion, la politique, les problèmes de société. Elle découvre un monde en constante évolution, difficile à cerner et dont l'avis de la génération future semble exclue.

La bande dessinée se décline sous des strips avec un schéma classique qui voit Mafalda entamer une conversation avec une de ses connaissances. Parmi celles-ci, on peut trouver Felipe, un blondinet aux des dents du bonheur, artiste sur les bords qui trimbale toujours dans son sillage un autre garçon, Manolito, au comportement complètement à l'opposé de celui de Felipe. Fils d'un commerçant, son premier plaisir consiste à compter son argent, sa morale se trouve donc logiquement orientée vers le sens des affaires dévastateur. mafalda05_250.Aux personnages de départ, viendront se greffer Suzanita la petite fille individualiste dont le seul rêve est de devenir mère de famille et Miguelito l'ami de vacances. Puis ce sera au tour de Libertad la nerveuse et Guille le petit frère de l'héroïne de faire leur apparition. Enfin, il reste les parents ! Les pauvres sont constamment aux limites de la crise de nerfs car les questions de l'héroïne deviennent trop pertinentes.

Si chacun des personnages possède son propre caractère, ils ne sont que des faire-valoir pour montrer les différents aspects représentatifs de la société. Mafalda apparaît comme le seul personnage intègre, une sorte d'observateur extérieur à la bêtise engendrée par les autres. Quino taquine les défauts, embellit la sottise, déforme la réalité pour donner à son héroïne la conscience d'être l'unique personnage de son quartier à concentrer une once de bon sens critique. Pour la difficulté de concevoir le monde que Mafalda ne peut saisir à son âge, Quino apporte des chutes d'une simplicité évidente. Sur les thèmes qui peuvent paraître difficiles (guerre, économie, politique...), Quino contourne le problème et y apporte une solution pleine de réflexion enfantine.

A réserver aux adultes

mafalda11_10022005_250.Quino était soumis au rythme quotidien de parution. Les idées primaient sur le dessin et c'est donc avec les moyens du bord qu'il s'est mis à dessiner Mafalda. Le trait n'est pas forcément très attrayant mais il est simple et enfantin, collant bien au ton que veut donner Quino. Les personnages expriment leurs émotions aisément. Cependant, l'esprit de la BD est beaucoup plus tourné vers le public adulte. En effet, le ton des conversations et le langage employés dans Mafalda ne sont pas toujours abordables par les enfants.

Quino c'est un peu le Plantu argentin, celui qui vous fera réfléchir cinq minutes à un problème d'actualité avec une réflexion choc ou drôle. Mafalda s'est aujourd'hui terminé après douze albums de bons et loyaux services mais Quino continue toujours d'agiter les consciences. Des ersatz seront testés comme Nathalie de Sergio Salma... sans jamais parvenir à obtenir la même notoriété.


Tome 0 - Comment va le monde ? (1972)
Tome 1 - Mafalda (1980)
Tome 2 - Encore Mafalda ! (1980)
Tome 3 - Mafalda revient (1981)
Tome 4 - La bande à Mafalda (1981)
Tome 5 - Le monde de Mafalda (1983)
Tome 6 - Le petit frère de Mafalda (1986)
Tome 7 - La famille de Mafalda (1987)
Tome 8 - Mafalda et ses amis (1987)
Tome 9 - Les vacances de Mafalda (1988)
Tome 10 - Le club de Mafalda (1989)
Tome 11 - Mafalda s'en va ! (1990)
Tome 12 - Il était une fois Mafalda (1990)

A découvrir
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Sambre
Sambre
Joe Bar Team
Joe Bar Team