9.5/10Lou ! - Tomes 1 et 2

/ Critique - écrit par iscarioth, le 14/06/2005
Notre verdict : 9.5/10 - Coup de coeur, de 7 à 77 ans ! (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 7 réactions

Critique des tomes 1 et 2 : cent fois moins pipi-caca qu'un Titeuf, mille fois plus ancré dans les réalités du quotidien qu'un Cédric, Lou ! est une grande bouffée de bonne humeur et de plaisir, pour petits et grands...

Voici une bande dessinée à laquelle il est difficile de s'intéresser adulte. Une pochette toute en couleur, un personnage principal enfant, une couverture juvénile floquée d'un coeur... Lou ! a tout d'un kid strip destiné à un public très jeune. Les albums de Lou ! sont d'ailleurs tamponnés du Prix Jeunesse d'Angoulême. Lou ! est en fait tout public : abordable pour les enfants et entraînant pour les adultes.

Une structure évolutive...

En lisant les premières pages du premier album de Lou !, on croit découvrir une énième série à gags. Une planche, un gag. Le défaut des BD abordant ce genre de structure est que, souvent, l'accumulation de gags ne permet pas la construction d'une situation, d'une trame et de personnages développés. Avec Lou !, on se rend compte que les gags accumulés ne forment pas un amas incohérent : l'histoire se construit peu à peu sous nos yeux, il existe une continuité, qui n'est pas simplement temporelle. Au fur et à mesure, le lecteur s'attache aux personnages et, peu à peu, Julien Neel se détache de son moule narratif en une planche. A la fin du premier tome, les chutes de chaque planche ne sont plus toujours humoristiques mais parfois aussi mélancoliques et contemplatives. Avec Mortebouse, le tome deux, la narration se fait encore plus continue et fluide. L'album n'est plus du tout une accumulation de gags divers mais une histoire complète et unique, celle de Lou en vacance d'été. Les saynètes ne s'articulent plus en une planche mais en deux, trois ou quatre.

Enjoué mais pas naïf

On s'attache énormément aux personnages, les gags n'en fonctionnent que mieux. Lou ! déborde de tendresse. Pourtant, rien à voir avec l'intimisme ou le quotidien. On reste dans les cadres d'un univers fantasmé, bien que très proche des réalités de par les thèmes abordés. Le monde de Lou est un monde rose bonbon, tout en couleur. Notre petite héroïne, du haut de ses douze ans, a des occupations et s'exprime comme aucune fille de son âge. Un univers complètement irréaliste et idyllique ? Pas tout à fait. Contrairement à biens de vieux kid strips moralisateurs et vieillots, Lou ! nous présente une cellule familiale heureuse mais démembrée. Lou n'a jamais connu son père et vit avec sa mère, une célibataire plutôt inactive. On est loin du cocon familial traditionnel et petit bourgeois de Cédric ou de Boule et Bill. Lou ! fait partie de ces rares séries qui ont la faculté d'absorber complètement l'attention du lecteur pour l'emmener dans un autre monde. Relever la tête au milieu de la lecture de Lou ! est étourdissant. Le retour à la réalité est sans transition !

L'univers graphique créé par Julien Neel est très réussi. Les couleurs sont extrêmement gaies et vives. Le coup de crayon de Neel est tout en rondeurs, un peu « cartoon » avec des expressions et des gestuelles exacerbées.


Cent fois moins pipi-caca qu'un Titeuf, mille fois plus ancré dans les réalités du quotidien qu'un Cédric, Lou ! est une grande bouffée de bonne humeur et de plaisir, pour petits et grands...


Tome 1 : Journal Infime, 2004
Tome 2 : Mortebouse, 2005

A découvrir
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Sambre
Sambre
V pour Vendetta
V pour Vendetta