9/10El Spectro - Tome 1 - Les mutants de la lune rouge

/ Critique - écrit par Canette Ultra, le 16/01/2011
Notre verdict : 9/10 - Muy bonita sénorita héy ! (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 1 réaction

El Spectro débarque et c'est encore une victoire du fantôme écarlate. En effet, dans son univers à l'ancienne, le catcheur parvient à déjouer les plans les plus machiavéliques tout en conservant toute sa superbe. Un premier combat réussi !

Tiens ! Voici une BD dans laquelle le héros est un catcheur. Si d’emblée, on est tenté de penser aux Humanoïdes Associés, la couverture nous corrige de suite. En effet, d’un côté (au dos), on peut lire que l’aventure qui va suivre est un hommage à la BD franco-belge et de l’autre côté, nous découvrons une couverture au graphisme « vieille école » mais bien ouvragé. Par conséquent, c’est comme un voyage dans le temps qui s’ouvre à nous. Un périple dans lequel les héros sont nobles, les jeunes femmes mystérieuses et les bandits imaginatifs. Devant une telle invitation, Krinein ne peut pas rester de marbre et c’est ainsi que nous nous lançons dans la spirale du temps.


El Caliente se fait refroidir !
Le Lombard nous propose donc les aventures d’un héros qui a la fougue d’un Tintin ou d’un Bob Morane mais avec la classe du légendaire El Santo. Ainsi, El Spectro est un catcheur mexicain qui, entre deux joutes, se lance au secours de la veuve et de l’orphelin. En effet, le puissant luchador est aussi curieux que débrouillard et son instinct de gentil détective n’a jamais tort. C’est pourquoi, après avoir vaincu le yéti argentin et remporter son match contre son rival El Caliente, il décide de prendre des vacances bien méritée avec une championne russe d’échecs qu’il a sauvé précédemment (du yéti du début). Malheureusement pour notre héros, il va devoir affronter les mutants de la secte de la lune rouge. Tout cela s’effectue dans des décors des années 60’s et dans une ambiance à l’unisson avec tout cela. En lisant l’aventure d’El Spectro, on fredonnerait presque le générique d’Austin Power ou d’OSS117.


El Santo va réchauffer l'atmosphère !
Notre ami catcheur ne manque pas d’ailleurs de placer ses meilleures prises sur ses ennemis. Ainsi, même s’il lui arrive de se faire assommer, il parvient à combattre des monstres géants, des armées de mutants ou des sbires musculeux. Heureusement pour nous ou pour lui, pas de gros dégâts mis à part ses voitures ou bien ses vêtements (dont son magnifique col roulé). Le graphisme, toujours précis, renforce l’immersion dans l’histoire et c’est ainsi avec un grand plaisir que nous dévorons cet album. Alors les plus réticents diront que tout cela sent la BD à l’ancienne et que le héros est trop parfait (il fait même chambre à part avec la belle héroïne) mais il faut reconnaître que cela marche. Ainsi, cet album est un hommage réussit et El Spectro a donc la lourde tâche de rééditer l’exploit dans une prochaine aventure.


Attention où vous mettez les mains !

A découvrir
Tuniques bleues (Les)
Tuniques bleues (Les)
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Sambre
Sambre