Dupuis : Spirou défenseur des droits de l'Homme, Le fil de l'Histoire … Napoléon, Zizi chauve-souris T3

/ Critique - écrit par plienard, le 09/08/2019

Temps de lecture estimé de l'article : 4 minute(s) - laisser un commentaire

Zizi chauve-souris - Tome 3 : Terreurs de jeunesse - note : 7/10

Suzie Wendel est de retour pour un troisième et (sans doute) dernier album. L'héroïne de Lewis Trondheim et Guillaume Bianco va rencontrer pour la première fois ses grands-parents paternels. L'originalité de la jeune fille a sans doute une origine génétique quand on voit comment ils se comportent. Ils savent notamment parler la langue des ultra-sons et communiquer avec la chauve-souris cachée dans la chevelure de leur petite fille. L'occasion aussi pour Suzie d'en savoir plus sur son père et pourquoi il est parti sans donner de nouvelles. Mais elle continue d'arpenter la campagne et les bois et de faire des rencontres toujours plus originales ou horrifiques : un randonneur manchot à la recherche d'une vouivre, un Bizootrote, ou encore et toujours le Falquemin.


© Dupuis 2019.

 Toujours aussi loufoque et drôle, ce troisième tome s'aventure à nous dévoiler la famille de Suzie et clôt la série de manière originale et intelligente.

 

Le fil de l'Histoire … raconté par Ariane et Nino - Napoléon, empereur et stratège - note : 8/10

Après Louis XIV et Albert Einstein, la collection Le Fil de l'Histoire s'attache à nous présenter un autre homme historique, parfois controversé, mais qui transforma la France. Ses actions sont d'ailleurs toujours visibles à notre époque.


© Dupuis 2019.

 Napoléon Bonaparte est notamment le créateur des cinq institutions, surnommées les "masses de granit" : les préfets, la légion d'honneur, les lycées et le baccalauréat moderne, la banque de France et le code civil. Mais il est aussi celui qui va faire la guerre à toute l'Europe. Rendu populaire par ses succès en Italie et en Egypte, il devient premier consul à 30 ans et va étendre son pouvoir à tout le continent.

L'intérêt didactique de la série de Fabrice Erre (docteur en Histoire) et Sylvain Savoia (Marzi, Les esclaves oubliés de Tromelin) ne se dément pas et rappelle, par certains côtés, une série télévisée - Il était une fois l'Homme - que les quarantenaires doivent bien connaître.

 

Spirou, défenseur des droits de l'homme

Cet album collectif - près d'une cinquantaine d'auteurs de bande dessinée - est l'occasion de rappeler les principes de la Déclaration universelle des droits de l'homme qui a fêté ses 70 ans en 2018. à cette occasion, le journal de Spirou sortait d'ailleurs un numéro spécial - le 10 octobre 2018 - dont ce livre reprend l'ensemble des pages.


© Dupuis 2019.

 30 articles illustrés pat les plus célèbres personnages de papier de la bande dessinée francophone, avec comme il se doit une introduction par Ariane et Nino (Le fil de l'histoire par Savoia et Fabrice Erre). On retrouve donc le Spirou d'émile Bravo ; Dad (par Nob) ; Les enfants de la résistance Lisa, Eusèbe et François (Ers et Dugomier) ; le Marsupilami (Colman et Batem) ; Jeny, Vicky et Karine des Nombrils (de Delaf et Dubuc) ; Olivier Rameau (Dany et Marcy) ; l'Atelier Mastodonte (Jérôme et Anne-Claire Jouvray, puis G Bouzard) ; le super-héros imbattable (Pascal Jousselin et Laurence Croix) ; Frnck (Olivier Bocquet, Brice Cossu et Yoann Guillo) ;  Télémaque (Kid Toussaint, Kenny Ruiz et Noiry) ; Capitaine Anchois (Floris) ; Le petit Spirou (Tome, Janry et Cerise) ; L'Agent 212 (Cauvin, Kox et Laurent) ; Blake et Mortimer (Yves Sente et André Juilliard) ; Tamara (Lou, C Darasse et Ben BK) ; Kal et Pörth (Ced et Ztnarf) ; Cédric (Cauvin, Laudec et Leonardo) ; Ernest & Rebecca (G Bianco, Antonello Dalena et Hélène Lenoble) ; les Cavaliers de l'apocadipse (Libon) ; Ptirou (Yves Sente et Laurent Verron) ; Les femmes en blanc (P Bercovici) ; Roger et ses humains (Cyprien Iov, Paka et Kmix) ; Zorglub (JL Munuera ; Sedyas) ; Charles Berberian ; Benus ; Nelson (C Bertschy) ; Luky Lucke (Achdé) ; Cubitus (Erroc, Rodrigue et Marcy) ; Le Chat (P Geluck) ; Spirou (de F Vehlmann, Yoann et Laurence Croix).

C'est l'occasion de découvrir que la bande dessinée est apte à passer des messages importants et forts, mais aussi éducatifs  et utiles.

Qui peut se targuer de connaître les 30 articles de cette déclaration ? Peu de gens. Avec cet album, ce manque sera comblé et un dossier d'introduction et de conclusion sur la genèse et l'action de l'ONU vient compléter nos connaissances.

 


Les couvertures des 3 albums - © Dupuis 2019.

 

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse