5/10Complainte des landes perdues - Cycle 2 - La fée Sanctus

/ Critique - écrit par plienard, le 29/07/2012
Notre verdict : 5/10 - Plaines perdues (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 1 minute(s) - laisser un commentaire

Le second cycle de La complainte des landes perdues consacré aux chevaliers du pardon s’enrichit d’un troisième tome, La fée Sanctus aux éditions Dargaud. On y retrouve le Guinea Lord et le chevalier du pardon Seamus, tous les deux à la recherche de la fée Sanctus pour des raisons diamétralement opposées.
DR.
Qui des deux arrivera le premier ?

Le trait de Philippe Delaby et les superbes couleurs de Berengère Marquebreucq donnent au récit de Jean Dufaux une beauté toute esthétique. Les méchants (le Guinea Lord, la mater obscura ou encore Eïrell) sont particulièrement réussit et effrayant.

On reste pourtant un peu sur notre faim. Le récit, impeccable, s’égrène de façon linéaire (trop ?) et par petit cycle : la mise à l’épreuve du Guinea Lord, l’intronisation de Seamus, le combat de Seamus et Eïrell, la recherche de Sanctus, ... Des sortes de petits chapitres un peu marqués qui s’enchaînent de façon rapide et donnent une impression de facilité dans le scénario.

La fin en est d’ailleurs le meilleur exemple car le lecteur, au contraire des protagonistes, a rapidement identifié Sanctus, ce qui fait passer les personnages pour de sombres imbéciles. La palme étant remise au Guinea Lord. Choisissez donc votre camp : Guinea Lord ou Seamus pour l’aider dans sa quête, car ils sont pathétiques. Dommage.

A découvrir
Sambre
Sambre
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6