Soleil : Nils T1, Nains T4, Alice Matheson T4

/ Critique - écrit par plienard, le 24/06/2016

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Alice et ses zombies viennent se loger entre deux belles histoires, l'une fleurant bon l'écologie, et l'autre s'interrogeant sur les exclus.

Nils – Tome 1 : Les élémentaires – note : 7.5/10

C’est un album qu’on attend depuis un moment. Nils, prévu en Novembre 2015 voit enfin le jour et est paru ce 25 mai 2016 dans la collection Métamorphose des éditions Soleil. L’attente fut longue mais le livre que nous proposent Jérôme Hamon et Antoine Carrion nous fait vite oublier tout cela.


©Soleil édition 2016.

Plus rien ne pousse dans la région où vit le clan de Nils. Si les plantes ne germent plus, les brebis ne mettent plus bas et plus aucune femme ne parvient à devenir enceinte. Le père de Nils propose d’aller voir plus loin pour y étudier la nature avant de décider de quitter cette terre. Il emmène son fils avec lui et découvrent une forêt où on peut apercevoir d’étranges petits êtres lumineux. Lorsqu’une étrange machine vient capturer ces petites lumières !

On sent dans ce récit de nombreuses influences telles que les contes nordiques et les mondes de Myazaki. Un monde poétique avec ces petits êtres appelés les élémentaires, emprunt d’un certain message écologique dans un environnement devenu hostile. On y retrouve une ambiance à la Aquablue et son film dérivé Avatar.

Ce premier album met en place les personnages et la situation générale, mais de nombreuses interrogations restent en suspens. Le dessin d’Antoine Carrion est d’une élégance folle, classieux. On prend un réel plaisir dans ce premier tome. En espérant que la suite ne se fera pas autant attendre cette fois.

 

Nains T4 - Oösram des Errants - 8.5/10

Nul besoin de revenir sur le travail de Nicolas Jarry et sur la série Nains. Chaque tome nous a ravis et nous poursuivons avec ce tome notre exploration de la société naine. Jarry s'adjoint les crayons de Jean-Paul Bordier que j'ai eu le plaisir de découvrir sur les Maîtres Inquisiteurs.


©Soleil édition 2016.

Nous rencontrons donc Oösram, un général nain aussi talentueux que cupide. Trahi par son meilleur ami (tout aussi cupide), Oösram devient un errant ! Un sans droit, un rebut de la société naine. Cependant, Oösram va découvrir la vraie force d'un nain, la terre, la famille. Avant d'être des guerriers, les nains ont été des travailleurs solides. En compagnie de sa famille, Oösram va rêver à un monde où les errants ne seraient plus traiter comme des objets ! Il devient donc le général de ceux qui n'ont rien. Je vous laisse découvrir la suite mais je dois tout de même dire que le récit est fort. On se prend d'affection pour ce nain qui va découvrir les véritables valeurs et la vraie force de son peuple. Depuis trop longtemps, les nains ont été écrasés par l'avidité et cela les a considérablement affaiblis. En prime, si Redwyn nous l'avait suggéré, Oösram va plus loin sur le sentiment familial. La vie d'une famille naine, une vie d'amour, de transmission, de lien plus fort que juste les pièces d'or et les artefacts.
Soutenus par un dessin de qualité, ce tome de Nains est un petit bijou à savourer

 

Alice Matheson – Tome 4 : Qui est Morgan Skinner ? – note : 6.5/10

Une fois n’est pas coutume, Alice va laisser un peu la vedette à un autre personnage, Morgan Skinner, le directeur du Saint-Mary's hospital et qui a quelques doutes sur les agissements de notre héroïne. Mais lui-même n’est pas dénué de tout reproche et c’est ce que cherche à savoir Alice. Ainsi il semble s’occuper d’un peu trop près d’un bébé.


©Soleil édition 2016.

Quel secret cache Morgan Skinner ? Si Alice n’a rien de l’héroïne traditionnelle, on pourrait dire la même chose de la série dans le sens où il n’y a aucun héros positifs. Mais cela n’enlève en rien sa qualité et son intérêt. Car au milieu de ce panier de crabes, on n’a toujours pas de réponse sur le déclenchement de l’épidémie zombie.


Les couvertures des 3 albums - ©Soleil édition 2016.

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse