7.5/10H.Ell - Tome 2 - La Nuit, royaume des Assassins

/ Critique - écrit par plienard, le 02/04/2015
Notre verdict : 7.5/10 - Infernal

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Stephen Desberg et Bernard Vrancken nous proposent un nouvel album. Mais il s’agit pas, cette fois-ci, d’une nouvelle aventure de Larry B Max, le héros de leur série à succès I.R.$, mais du tome 2 de H. Ell, du surnom du héros, Harmond Ellmander.


©Le Lombard édition 2015.

Ancien chevalier, Harmond a été banni et réduit au rôle de questeur de la ville. A la fin du tome précédent, il pensait avoir débarrassé la cité de la bête qui tuait. Mais l’apparition d’un poison bleu particulièrement violent va le mettre sur la piste d’autres bêtes. D’où viennent-elles ? Quel est leur but ?

La montée du suspens se fait largement sentir avec ce second album. Le talent de dessinateur de Bernard Vrancken s’exprime à merveille. Le lavis qu’il utilise donne une atmosphère lourde et sombre qui correspond totalement à l’ambiance du récit. Un récit qui mélange enquête policière dans une époque moyenâgeuse, avec une part de fantastique. Ce mélange des genres rappelle, pour ceux qui connaissent, les Carnets de Darwin (3 tomes au Lombard par Sylvain Runberg et Eduardo Ocana) ou encore Millénaire (5 tomes aux humanoïdes associés, série en cours, par Richard D Nolane).

On sent une grosse montée en puissance avec plusieurs intrigues secondaires qui viennent se rattacher au récit principal dont la psychologie de Harmond et sa faute qui nous sont dévoilés un peu plus.

Avec cette série, on s’éloigne des standards actuels de Stephen Desberg – et ceux sur la société américaine présente ou passée – et cela fait du bien à tout le monde.


©Le Lombard édition 2015.

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse