7.5/10Marius - 1ère partie

/ Critique - écrit par plienard, le 07/12/2019
Notre verdict : 7.5/10 - Chef d'oeuvre en BD (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 1 minute(s) - laisser un commentaire

Des adaptations des romans de Pagnol, la trilogie Marius-fanny-César est sans doute l'une des plus périlleuses, tant celle des films et la stature de Raimu restent gravés dans l'inconscient commun.

Il y a donc une certaine excitation et curiosité à voir comment Serge Scotto et Éric Stoffel vont parvenir à faire "leur" trilogie tout en restant fidèle à Pagnol et forts de leurs précédents tomes (plus d'une dizaine à ce jour), mais surtout comment le dessinateur, Sébastien Morice, va réussir l'impossible : se départir de l'œuvre cinématographique.


© Grand angle 2019.

 Déjà auteur d'une adaptation d'une nouvelle de Maupassant (Boitelle) pour sa première bande dessinée en 2009 Le café des colonies, on lui doit aussi Facteur pour femmes (en 2015), puis L'île aux remords (en 2017). Il montre ici une belle tenue dans le trait et les couleurs. L'exploit venant dans les personnages auxquels il réussit à leur donner une réelle identité graphique. Reste aux textes à faire le reste, et là .. On se régale !

J'ai un petit faible pour l'affrontement verbal entre Panisse et César (page 46). C'est vivant, drôle. Toute l'image, le folklore marseillais y est ici représenté, sans moqueries, mais avec humour. Cette première partie laisse présager encore de belles adaptations à venir.

 


© Grand angle 2019.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse