Glénat : Lou ! T7, Hyver 1709 T2

/ Critique - écrit par plienard, le 08/11/2016

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Une belle série jeunesse et la fin d’un beau diptyque historique.

Lou ! – Tome 7 : La cabane – note : 6.5/10

Lou arrive chez sa grand-mère accompagnée de sa mère et du bébé ainsi qu’avec ses deux amies, Marie-Emilie et Mina. Et c’est la surprise quand la grand-mère annonce à tout le monde qu’elle s’est mis en couple avec M Chassagne alors que ces deux-là n’arrêtent pas de se chamailler. Lou et ses amies viennent passer des vacances en mode « retour à la nature » et projettent de fabriquer une cabane. Sa mère, quant à elle, retrouve un ancien amoureux un peu tête en l’air.


©Glénat édition 2016.

La série de Julien Neel aux éditons Glénat en est à son septième album. Dans son style tout en douceur, ce nouvel album vient enfin compléter le tome précédent après 4 ans d’absence (mais après un film en 2014). En effet, se situant chronologiquement avant le tome 6, des questions qui ont pu se poser vont trouver leur réponse.

Si cette série se veut réaliste et actuelle, il y a un côté hippie qui ressort de cet album.  Outre les problèmes relationnels et sentimentaux de certains personnages, cela ne les empêchent pas d’avancer de manière très positive (sauf peut-être le pauvre Paul).

Pour les fans de la série, la conclusion arrivera avec le tome 8 et la fin de l’adolescence pour Lou.

 

Hyver 1709 – Livre II – note : 7/10

Ce livre II marque la fin du diptyque de Nathalie Sergeef et Philippe Xavier. Cette aventure historique aux éditions Glénat se déroule sous le règne de Louis XIV. Le pays est en pleine guerre et subit un hiver très rude qui le plonge au bord de la famine. Une cargaison providentielle va être récupérée mais il faut empêcher les ennemis de s’en emparer. Loys Rohan doit s’opposer mais ce ne sera pas sans conséquences. Au travers de cette aventure historique, il est question de vengeance et d’honneur et une pointe de sensualité. La période traitée est rude et le destin des personnages ne l’est pas moins.


©Glénat édition 2016.

Le trait précis et détaillé du bordelais Philippe Xavier s’exprime toujours aussi bien dans les séries au contexte historique marqué. Après Croisade au Lombard (8 albums – série finie) et Conquistador chez Glénat (4 tomes – série en cours), il nous régale une fois de plus.

Nathalie Sergeef revient pour la troisième fois en 2016 après le premier tome de Tiago Solan (chez Glénat) et le one-shot Vertigo (au Lombard). Une année riche où elle montre son grand éclectisme et la qualité de sa plume.


Les couvertures des 2 albums - ©Glénat édition 2016.

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse