8/10California dreamin'

/ Critique - écrit par plienard, le 12/10/2015
Notre verdict : 8/10 - Le rêve de Pénélope

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Un album de Pénélope Bagieu est toujours un petit événement et elle ne dément pas tout le bien que l'on pense d'elle.

California dreamin’ est le nouvel album de Pénélope Bagieu chez Gallimard. La jeune femme, qui a notamment été sous les feux de la rampe chez le même éditeur avec Cadavre exquis (en 2010), Page blanche (en 2012) ou Stars of the stars (2013) revient avec la biographie d’une chanteuse des années 60, Cass Elliott, de son vrai nom Ellen Cohen.


©Gallimard édition 2015.

Je rassure tout de suite ceux qui n’ont aucune idée de qui il s’agit, j’étais dans le même cas avant d’avoir lu ce livre sympathique. Tout au plus, j’avais déjà entendu le nom du groupe The Mamas and the papas et leur célèbre chanson California dreamin’ qui les a fait connaître. Dream a little dream parlera peut-être aussi à d’autres amateurs de la chanson.

Cass Elliott est une des deux chanteuses du groupe et Pénélope Bagieu lui rend hommage au travers d’une biographie en partie fantasmée, avec l’humour et la délicatesse qui caractérise son travail.

A la lecture de cet album, vous ferez comme moi. Vous courrez sur Internet pour écouter ou réécouter ce groupe et entendre la voix envoutante de Cass.

La dessinatrice fait un album ou elle déclare toute son admiration à cette chanteuses, certes enrobée mais au charme et au charisme fou. Un pied de nez au stéréotype de l’époque et qui a toujours cours à notre époque, celui des chanteuses au physique impeccable.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse