Futuropolis : Une vie T2, l’inversion de la courbe des sentiments

/ Critique - écrit par plienard, le 13/07/2016

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Une série sur la vie de l’écrivain anglais Winston Smith et une bédénovela des plus divertissantes sont à découvrir chez Futuropolis.

Une vie – Tome 2 : 1917-1921, King’s scholar – note : 7/10

Prévue en six tomes, la vie de Winston Smith continue de nous être présentée par Guillaume Martinez et Christian Perrissin aux éditions Futuropolis. Pour ceux qui ne connaitraient par Winston Smith,  c’était un écrivain anglais qui eut une vie tout à fait extraordinaire. Et c’est un peu par hasard que Christian Perrissin découvre sont autobiographie chez un bouquiniste.


©Futuropolis 2016.

Avec l’aide de Guillaume Martinez (Mother fucker chez Futuropolis), ce tome deux est l’occasion de revenir sur la période de la vie de Dover W Smith pendant ces études à Eton. Rentré dans cette université après avoir triché, responsable de l’accouchement prématuré de Julia – la femme dont il est secrètement amoureux -, le poids de la culpabilité s’ajoute à celui de la honte avec les sévices infligé aux élèves de première année comme lui. Un sentiment d’infériorité le tenaille sans cesse, voyant dans l’attitude de ces camarades, arrogance et dénigrements. Un mal-être que seule Julia réussira à enlever jusqu’à ....

La vie romancée de cet écrivain britannique fleure bon le secret des poètes disparus même si Winston Smith n’a rien d’un enfant de chœur et n’a pas toujours un côté très sympathique.

 

L’inversion de la courbe des sentiments – note : 6.5/10

Jean-Philippe Peyraud  signe ce qu’il nomme lui-même une bédénovela tout à fait sympathique. Si le début est un peu abrupt avec une mise en place des personnages déjà bien campés dans leur rôle, le lien entre chacun n’est pas facile à faire. Mais dès que tout commence à s’éclaircir, il est vrai qu’on prend un certain plaisir à suivre les mésaventures de tous ces gens.


©Futuropolis 2016.

Robinson tient encore une boutique de DVD en plein 21ème siècle. C’est dire s’il connaît la crise. Il est en train de se séparer de sa copine et enchaine les aventures sur le site de rencontre Pechounkeum.com. Charlène revient d’Amérique du Sud, après avoir encore quitté son mec et a trouvé refuge chez sa copine Amandine. Elle espère retrouver son père qu’elle n’a jamais connu. Un cambrioleur gentlemen se fait un peu de publicité en dévalisant un McDo mais en prévenant le mari de la directrice enceinte. Gaspard, un ado, part sans laisser de nouvelles à sa mère et aurait une maitresse plus âgée que lui.

C’est ce melting-pot d’existences que vous allez retrouver dans cet album plaisant. Des personnages sympathiques le compose et malgré un dessin qui manque de tenue – mais c’est le style qui veut ça – on ne peut s'empêcher de poursuivre la lecture entamée.


Les couvertures des 2 albums - ©Futuropolis 2016.

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse