7/10Delcourt : L'Histoire secrète T33 & 34

/ Critique - écrit par plienard, le 17/02/2017
Notre verdict : 7/10 - L'histoire seChriste

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Jean-Pierre Pécau et Igor Kordey reviennent avec un nouveau diptyque sur la naissance et la résurrection du Christ. C'est leur histoire secrète à eux.

En 2013, nous avions laissé la très longue série de Jean-Pierre Pécau et Igor Kordey (à l'exception des tomes 3, 4 et 5, dessinés par Geto, Goran Sudzuka et Léo Pilipovic) à son trente-deuxième et dernier album et qui venait clore une aventure démarrée en 2005.


© Delcourt 2017.

 Pour rappel, L'Histoire secrète est à l'origine un spin-off d'Arcanes et Arcane majeur. Elle revenait sur l'origine et l'opposition des quatre archontes (les frères Dyo et Erlin et leurs sœurs Aker et Reka) qui manipulent le hasard et l'humanité à l'aide de leur carte d'ivoire, objets magiques qui ne doivent pas être utilisés en même temps. Trente-deux albums plus tard, 3000 ans de l'Histoire de l'humanité ont été parcourus et revus sous le prisme de cette manipulation. On pensait donc bien que les auteurs avaient fait le tour de la question, mais il n'en est rien puisqu'un nouveau diptyque (albums 33 & 34) vient de paraître (octobre 2016 et février 2017) sur un évènement notoire de notre Histoire.


© Delcourt 2017.

 Qui dit 33, dit l'âge du Christ ! C'est donc bel et bien sa naissance et sa mort dont il va être ici question. Les trois archontes, Erlin, Aker et Reka vont sauver un nouveau-né, nommé  Jésus, de la mort. En effet, le roi Hérode ayant ordonné l'exécution des derniers-nés mâles après qu'on lui ait appris qu'un futur roi venait de naitre, ils vont le mettre à l'abri et l'éduquer. Plus tard, devant ses pouvoirs, Erlin l'emmènera jusqu'aux montagnes de l'Himalaya. Mais il va comprendre que celui-ci va suivre son propre chemin.

L'idée de mettre en scène l'épisode du Christ dans l'univers de la série était une bonne idée. Sauf que cela ressemble plus à un cours d'histoire qu'à un nouvel album de la série. Les archontes apparaissent complètement perdus et incapable de prévoir quoi que ce soit. C'est le fait du caractère particuliers du futur prophète, une sorte de cinquième archonte ? On serait en mesure de le penser, mais celui-ci est par trop absent pour être affirmatif. On sent toute la puissance de ce personnage mais on a l'impression que Jean-Pierre Pécau n'a pas totalement osé se l'approprier, ou nous montrer ses pouvoirs. Alors, le Christ est il un messie blanc ou noir ? La question reste entière.


Les couvertures des 2 albums - © Delcourt 2017.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse