7/10Un homme de joie - Tome 1 - La ville monstre

/ Critique - écrit par plienard, le 04/05/2015
Notre verdict : 7/10 - Une BD de plaisir

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Un nouvel album du duo Hautière-François.

Le duo d’auteur, Régis Hautière (scénariste) et David François (dessinateur) s’est recomposé après le très sympathique De briques et de sang, déjà aux éditions Casterman et le très remarqué L’étrange affaire des corps sans vie (aux éditions Paquet).


©Casterman édition 2015.

Régis Hautière, actuel scénariste d’Aquablue, nous emmène cette fois dans le nouveau monde, au début du XX siècle, où la ville de New York est en train de se construire ses fameux gratte-ciels. La « grosse pomme » est donc un eldorado pour de nombreux immigrants européens tels que Sacha, ukrainien, qui fuit les bolcheviks et rejoint son cousin Pavlo. Malheureusement, la femme de ce dernier n’est pas des plus accueillantes et il va devoir trouver à se loger ailleurs.

A la lecture du résumé du départ, on pourrait penser qu’on se dirige tout droit vers une adaptation BD d’Il était une fois en Amérique. Des immigrants, la prohibition, des mafieux, le décor est planté pour une ambiance et un récit déjà vu et déjà lu ? Les premières pages ne nous laissent pas penser autres choses, bien qu’il y ait quelques indices de-ci de-là, qui donne une part d’originalité à ce récit, jusqu’à la rencontre avec les sœurs siamoises, Magda et Lena. Le choc est total pour le lecteur et relance l’intérêt de cette BD. Quelle est donc la réelle orientation des auteurs ? Il faudra attendre le tome 2 pour pouvoir répondre à cette question.


©Casterman édition 2015.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse