8/10Alter Ego - Noah et Jonas

/ Critique - écrit par plienard, le 17/10/2011
Notre verdict : 8/10 - On ne nous prend pas pour des baleines (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Les éditions Dupuis sortent en même temps les deux derniers albums d’Alter-Ego consacrés respectivement aux personnages de Noah et Jonas, entrevus dans les épisodes précédents. Le projet de Denis Lapière et Pierre-Paul Renders prend alors toute sa mesure.

Noah, le fils du président des États-Unis, fait des examens au sein d’U-tech. Les résultats ramènent que le jeune homme est lié à trois autres personnes. L’objectif va donc être de les localiser précisément afin de le sauvegarder. Pourtant, au bout de quelques semaines, le moral de Noah est au plus bas. On appelle alors Suzanne Rochant pour une analyse et le verdict tombe : le lien se fait sur les énergies vitales mais aussi sur le bien-être psychologique. Il va donc falloir soigner ‘aux petits oignons’ les alter-ego de Noah.


DR.
Jonas a une fonction particulière dans l’organisation d’U-tech. Il est médium et il a un jumeau, nommée Jason, doué lui aussi de pouvoir médiumnique. Grâce à leur don, ils sont capables de localiser les âmes sœurs de n’importe quel être humain. Mais depuis quelques temps, il leur est demandé de retrouver les alter egos de personnalités importantes. C’est ainsi qu’ils recherchent ceux d’un dangereux terroristes. Pourquoi ? Et que vient faire la NSA dans tout cela ?

La boucle est en train de se boucler avec les deux derniers épisodes de la série Alter-ego. Et si une certaine déception avait accompagnée la lecture des derniers albums, on a ici ce que l’on attendait : du suspense, de l’action, des retournements de situation, des personnages ambigus et qui se révèlent. Au bout de ces deux albums, on perçoit un peu mieux la globalité du projet. Et une envie irrésistible de s’avaler les six albums d’un coup pour en profiter un peu plus.

Comme une révélation sur l’ensemble de la série, on découvre deux nouveaux personnages, Noah et Jonas et deux personnalités ambigües. Si cela n’était pas apparu forcément dans les premiers albums, on peut extrapoler ici que les couvertures donnaient pourtant un indice.
DR.
Chaque personnage a deux facettes, d’où le découpage en deux de la couverture. Noah apparaît comme un être faible, plein de tendresse au début du tome qui lui est consacré, avant de se révéler manipulateur, égocentrique et arrogant. Jonas quant à lui joue un double rôle et est déchiré entre cacher la vérité à son frère sur ses véritables agissements et protéger son fils.

Si au-delà du fait que l’on retrouve des personnages vu dans les autres albums, on notera ici un récit plus dense, mieux traité, avec de nombreuses informations. Impression trompeuse dûe au fait que l’on connaît déjà les autres albums ou meilleur traitement de la part des auteurs ? Au lecteur de choisir. Toujours est-il que l’on parcourt les deux albums avec l’envie d’être étonné et la soif de connaître tous les tenants et les aboutissants. C’est chose faite. En attendant un tome « 7 » qui doit servir d’épilogue.


DR.

A découvrir
Sambre
Sambre
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
V pour Vendetta
V pour Vendetta