ATTENTION : CONTENU RESERVE A UN PUBLIC AVERTI

Les images et textes à caractère érotique, pornographique ou violent contenus dans cette page peuvent choquer certaines sensibilités. En consultant cette page, vous attestez être majeur au regard de la loi française et vous prenez vos responsabilités par rapport à son contenu.

CONSULTER QUITTER

8/10Ulysse - Tome 1 - L'Amour d'une Déesse

/ Critique - écrit par Maixent, le 07/08/2022
Notre verdict : 8/10 - Ulysse revient (Ecrivez votre critique)

Tags : ulysse ferri cosimo tome achille heros jeux

Une odyssée érotique

Après la trilogie sur Achille inspirée de L’Iliade, Cosimo Ferri entame tout naturellement un nouveau cycle centré sur L’Odyssée. On y suivra donc le héros éponyme, Odysseus (ou Ulysse chez les Romains) après sa victoire sur les Troyens et son lent retour en sa patrie, Ithaque. Un périple qui, selon la légende, aura duré dix longues années à travers la Méditerranée et dont on retrouve le détail sur une carte en première page.


Ulysse et Calypso

 

Cosimo Ferri fait le choix d’une narration non linéaire et le récit s’ouvre sur l’île d’Ogygie, terre de la nymphe Calypso, située aux confins du monde connu, au niveau des Colonnes d’Hercule, que l’on appelle maintenant le détroit de Gibraltar. Là, malgré l’amour de la nymphe et ses atouts alléchants, notre héros se languit de sa femme bien-aimée, Pénélope et de son fils Télémaque. La relation entre Calypso et Ulysse est d’ailleurs brillamment illustrée, une ode à l’amour charnel et puissant inspiré de la force des sculptures classiques antiques où la matière inerte prend vie, les corps palpitent et les regards s’enflamment de désir.

Le découpage original du récit permet de faire ressortir d’autant plus le désespoir d’Ulysse qui se morfond au bout du monde puis de développer sa libération. Ainsi on pioche dans ce vaste récit qu’est L’Odyssée de façon dynamique tout en respectant le matériau d’origine et en se focalisant sur les passages les plus sensuels. Outre la beauté de Calypso, on découvrira ainsi celle de Nausicaa. L’auteur prend le temps de détailler l’arrivée du héros sur l’île de Schérie après avoir quitté sa geôlière sur un radeau de fortune. Il y est recueilli donc par la princesse phéacienne et quelques unes de ses suivantes qui s’ébattaient joyeusement non loin entre jeux de balle et amours saphiques. Car si Homère est très précis, sur la nature des jeux, rien n’empêche d’en imaginer d’autres plus adultes.
Proteus

 

Parallèlement, on suit le quotidien de Pénélope et de son fils Télémaque en Ithaque, en prise avec une foule de prétendants en compétition, avides de prendre la place d’Ulysse sur son trône et dans sa couche et se livrant, dans l’attente à toutes les exactions possibles. Prétexte notamment à de très jolies scènes d’orgie qui n’apaisent en rien la situation extrêmement tendue, et poussant Télémaque à partir en quête d’informations sur son père disparu. Chaque rencontre donnera lieu à un récit dans un récit, notamment celui moins connu de Proteus, le gardien de troupeaux de phoque de Poséidon ou celui, célèbre d’Héphaïstos qui, trompé par Aphrodite et Arès, humilie les infidèles en pleine fornication devant les autres dieux.

Cosimo Ferri conserve ainsi la richesse du matériau d’origine, conférant à l’ensemble une dynamique très moderne. L’action et les émotions sont au rendez vous et les scènes érotiques, en plus d’un véritable potentiel d’excitation, s’intègrent parfaitement dans le récit. D’autant que son dessin s’affine toujours plus au fil des albums avec des personnages sculpturaux d’une beauté formelle et sensuelle rappelant les Kouroï et Korés de la Grèce antique. On est surpris par cet album, où l’on aurait pu trouver les désormais célèbres sirènes ou Polyphème le cyclope (qui seront sans doute présents dans les prochains tomes), mais en faisant le choix de développer ses personnages dans une chronologie différente, l’auteur nous permet de redécouvrir le texte classique sans tomber dans le cliché.

Cet album d’ouverture est donc très prometteur, servi par un dessin magnifique et vigoureux qui emporte directement sur les rivages de la Méditerranée, nous faisant revivre ce qui deviendra le modèle de toutes les épopées.
Nausicaa et ses suivantes