ATTENTION : CONTENU RESERVE A UN PUBLIC AVERTI

Les images et textes à caractère érotique, pornographique ou violent contenus dans cette page peuvent choquer certaines sensibilités. En consultant cette page, vous attestez être majeur au regard de la loi française et vous prenez vos responsabilités par rapport à son contenu.

CONSULTER QUITTER

7/10Itinéraire d'une garce

/ Critique - écrit par Maixent, le 14/08/2022
Notre verdict : 7/10 - L'amour après 50 ans (Ecrivez votre critique)

Tags : livres jeux prix &nbsp tran jeunesse pages

Se réinventer, toujours...

Qui a dit que la bande dessinée érotique devait se cantonner aux fantasmes, à une succession de scènes plus ou moins pornographiques et à des corps graciles aptes à accueillir des ribambelles de verges et autres instruments sans aucun problème ? C’est malheureusement souvent de cette façon que l’on appréhende cette niche littéraire en excluant des œuvres de talent pouvant allier dramatique et érotisme, ou tout simplement en s’approchant du réel. C’est le cas ici pour Élise, une journaliste à l’aube de sa ménopause qui va entreprendre une quête personnelle et intime lui permettant de se réapproprier son corps et sa sensualité à travers questionnements et expériences.


DR.

 

Installée dans une routine confortable mais peu exaltante, en tête à tête avec son mari depuis le départ de leur fille, Élise découvre au hasard d’un message vocal qui ne lui était pas adressé qu’elle est une femme trompée. Dans notre modèle occidental classique et sans avoir envisagé auparavant d’autres possibles, cette annonce lui fait l’effet d’une bombe, détruisant sa confiance en elle et tout ce qu’elle a pu construire auparavant. Après des jours de désespoir et d’enfermement face à un homme qu’elle ne comprend plus et une tristesse qui prend le pas sur absolument tout, reniant l’entièreté de sa vie de femme, elle se décide à le confronter à sa faute mais abandonne finalement l’idée. Ne pouvant cependant garder en elle une si grande colère, elle trouve un dérivatif dans des cours de boxe qui lui permettent de se réapproprier son corps et son identité de façon personnelle, d’autant que son corps est en plein changement. En prenant le temps de la narration, on passe de la boxe à des exercices plus confortables comme un massage poussé avec un professionnel, puis l’achat de sex-toys pour enfin aboutir à d’autres hommes avec une nouvelle Élise, plus sûre d’elle. Jusqu’à trouver un nouvel équilibre au sein de son couple dans une conclusion tout ce qu’il y a de positif.
DR.

 

Le scénario de Céline Tran, directrice de la collection et anciennement connue sous le pseudonyme de Katsuni, livre ici une œuvre intime et touchante. On prend le temps de suivre la transformation de cette héroïne standard vers une découverte de soi qui passe certes par la souffrance mais surtout par le bien-être. La métaphore de la chenille qui se transforme en papillon est assez éculée, il n’empêche qu’en la transposant dans le cadre de la sexualité d’une femme de cinquante ans, on obtient un petit moment de grâce qui pourra parler à beaucoup.


DR.

 

Qui est plus est, le trait doux de l’italienne Grazia La Padula, qui pourrait tout aussi bien être adapté pour un album jeunesse permet d’accompagner avec délicatesse cette évolution. Et cela n’empêche pas de dépeindre les corps tels qu’ils sont, avec leurs défauts qui deviennent Beauté selon le regard qu’on leur porte. L’acceptation de soi comme révolution et voie à suivre pour atteindre la félicité. Cela sonne un peu parfois comme un livre de développement personnel un peu facile, notamment par l’ajout de grandes plages de texte proposant des questionnements sur soi, mais l’ensemble tient la route malgré une fin un peu facile et par trop optimiste.

Itinéraire d’une garce reste un bel album, original et engagé, offrant qui plus est un véritable plaisir de lecture avec son scénario tranquille et efficace et son dessin agréable. Il nous dit que l’on peut se redécouvrir à chaque instant et qu’être heureux est toujours possible.