7.5/10Aphrodite - Tome 1 - Née de l'écume

/ Critique - écrit par Maixent, le 31/08/2022
Notre verdict : 7.5/10 - Douceur et violence (Ecrivez votre critique)

Tags :

Les mythes fondateurs de la déesse

Il faudra bien deux tomes dans la série de « La sagesse des mythes » pour découvrir Aphrodite. Déesse ambiguë s’il en est, elle incarne à la fois la plénitude de l’Amour et le déchaînement des passions. Source d’inspiration par sa nature même, ses représentations sont nombreuses à travers l’Histoire. On ne peut passer à côté de la Vénus de Milo datée de 130-200 avant J.-C. , modèle absolu malgré son absence de bras. Elle devient symbole de la Beauté féminine durant la Renaissance italienne avec le célèbre tableau de Boticelli ou encore dans l’art pompier du XIXe siècle avec l’interprétation laiteuse de Cabanel ou dans l’œuvre de Gustave Moreau. Une figure incontournable donc, inspirant des mythes glorieux et tragiques, drôles et sincères à l’image de l’Amour, sans doute le sentiment le plus complexe de l’être humain.


Née de l'écume

 

Plusieurs mythes sont liés à la naissance de la déesse mais nous retiendrons ici la version d’Hésiode décrite dans La Théogonie. Selon ce texte, elle serait née de la semence d’Ouranos (le ciel) lorsque son fils, le titan Cronos, lui trancha les bourses, donnant naissance à de nombreuses créatures. Lorsque son membre coupé tomba au large de l’île de Cythère, la déesse naquit de l’écume avant de rejoindre le Panthéon des autres Dieux sur le mont Olympe.

L’ouvrage s’attarde ensuite sur deux épisodes de la vie de la déesse, son adultère avec Arès, le Dieu de la Guerre et sa liaison passionnée avec Anchise, père de Enée, héros de la guerre de Troie chanté par Virgile dans l’Enéide dont il est le personnage central.
Flagrant délit

 

Le mythe d’Aphrodite et Arès consacre ce lien étrange entre la Beauté et la Guerre. Marié à Aphrodite, le dieu boiteux et contrefait, Héphaïstos a obtenu sa main grâce à un stratagème. Une union qui n’est pas du tout placée sous le signe de l’Amour et qui conduira Aphrodite à prendre de nombreux amants. Selon le mythe, lorsque le dieu de la guerre a rencontré la déesse de la beauté, il est tombé fou amoureux. Plus qu’une histoire fortuite, ils deviennent de véritables amants, ce qui est extrêmement mal considéré chez les Dieux. Surpris un jour par Hélios qui prévient le mari cocu, ce dernier décide de se venger en les emprisonnant en pleine action et de les exhiber aux autres Dieux pour les punir et les humilier. Mais son action tourne à la farce et il est moqué par ses pairs. Les amants furent séparés mais Aphrodite ne devint pas fidèle pour autant. Ses emportements la poussent alors sur la route d’Anchise, un simple mortel éleveur de moutons.


La fuite de Troie

 

La déesse apparaît au berger au sommet du mont Ida et lui ment sur sa nature. Après une nuit de plaisirs charnels, elle lui annonce la naissance d’un fils à venir qu’elle confie à Anchise afin de protéger ce demi-dieu de la fureur de l’Olympe. Ne pouvant retenir son secret, Anchise fut contraint de se séparer de son fils en le confiant à son oncle et sa tante qui le menèrent à Troie. Des années plus tard, nous retrouvons Enée sur le champs de bataille de la fameuse guerre qui, lors de la défaite de la ville, emportera les siens loin du conflit en portant son père sur son dos. Un modèle de l’amour filial inspiré également par la déesse, montrant l’étendue de sa puissance face à la violence de la guerre.

Toujours avec ce style didactique sans être pontifiant propre à la collection, les auteurs nous permettent de redécouvrir simplement ces mythes fondateurs qui transcendent notre culture depuis des siècles. Plus sulfureux que les autres titres de par son sujet, il n’en reste pas moins accessible à tous grâce à un dessin tout en demi teinte mais empreint de sensualité. Au final, c’est avec impatience que nous attendons le deuxième tome, revenant sur le destin incroyable de la plus belle des déesses.