6/10World War X - Tome 1 - Une guerre classée X ?

/ Critique - écrit par Canette Ultra, le 19/02/2013
Notre verdict : 6/10 - Hélius, l'homme du X (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Je connaissais Jerry Frissen pour son travail délirant sur Lucha Libre. Entre propos acides et héroïsme de quartier, nous suivions cet hommage à la culture du catch avec un grand intérêt. Jerry ayant bien exploité le filon, il se lance sur une histoire totalement différente et chez un autre éditeur. Après les Humanoïdes Associés, c’est Le Lombard qui accueille l’auteur belge. Pour illustrer cette intrigue, il s’entoure de Peter Snejbjerg qui a déjà fait ces armes dans le monde des comics notamment aux côtés de Mike Mignola ou de Garth Ennis et œuvre notamment sur Midnighter et A God Somewhere. On peut dire que Peter sait donc travailler sur les histoires et les intrigues les plus mystérieuses ou les plus violentes.

World War X - Tome 1 - Une guerre classée X ?
Hélius va se mettre au vert !
Ce premier tome est dense, mine de rien. Ce n’est pas le genre de BD que l’on feuillette entre deux portes le nez au vent. Il faut bien s’asseoir et se concentrer un minimum. Ainsi, on découvre qu’en 2017, une technologie extraterrestre est en passe de changer le monde. Les humains pensaient l’utiliser pour leur bien mais les choses ne sont pas si aisées. De terribles créatures semblent sortir des réceptacles aliens et de terribles forces se mettent en action. Le côté du mal est plus difficile à cerner car il officie dans l’ombre et joue sur l’effet de surprise. À quel point sont-ils liés aux créatures ? Nous ne le saurons pas tout de suite et tant mieux. Du côté du bien, nous avons Hélius et son groupe qui joue la carte de l’ordre protecteur et sibyllin. Ce sera l’occasion de découvrir la lutte séculaire qui existe entre l’humanité et les créatures. Nous aurons également un scientifique qui va se retrouver au centre de cette guerre et dont le destin va (semble t-il) influencer cette saga. Frissen pose donc ses pions méticuleusement et si les créatures ne semblent pas trop en jeter de prime abord, elle se rattrape par la suite. Cependant, il faut reconnaître le caractère un peu touffu voir parfois fouillis de l’ensemble.

World War X - Tome 1 - Une guerre classée X ?
Hey les gars ! Je peux voir ma maison !
Cette impression se confirme dans le dessin de Snejbjerg qui malgré des décors intéressants n’arrive pas à nous faire ressentir pleinement les séquences d’actions. Confuses, parfois raccourcies, elles manquent parfois leur but. Les séquences de dialogues ne seront pas exemptes de défauts puisqu’elles mettront en lumière le problème de profondeur des illustrations. Lorsque l’on a déjà vu le travail de Snejbjerg, on est un peu étonné de ce constat puisqu’il paraissait tellement à l’aise sur A God Somewhere ou même sur Midnighter.

World War X - Tome 1 - Une guerre classée X ?
Objectif Lune 2 : le retour des héros !
Cela écaille donc notre impression sur ce premier tome sans toutefois lui enlever tout crédit. L’intrigue soulève suffisamment de question pour titiller notre curiosité et donner envie de connaître la suite. On espère donc un peu plus de clarté dans le traitement pour pouvoir pleinement profiter de la suite.

 

A découvrir
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Sambre
Sambre
V pour Vendetta
V pour Vendetta