9/10Wolverine - Noir - 2009 - Péché originel

/ Critique - écrit par Canette Ultra, le 10/07/2010
Notre verdict : 9/10 - Péché Originel mais sans fautes ! (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 7 réactions

Wolverine à sa sauce Marvel Noir, c'est un album culte. Oscillant entre le polar des années 30 et les origines du héros, Stuart signe un scénario qui n'a d'égal que les qualités artistiques de Smith. Un album culte.

La saga Noir de chez Marvel continue d'arriver en France. Après un excellent X-Men Noir, c'est au tour de Wolverine d'avoir son album. Le Canadien était présent dans l'album consacré aux X-Men mais son rôle était mineur. Un personnage aussi charismatique ne peut pas se contenter d'un rôle secondaire. Ainsi, Stuart Moore et C.P. Smith s'associent pour donner vie à un album consacré au plus célèbre des fumeurs de cigare des X-Men. Moore a déjà une expérience avec le personnage puisqu'il a déjà travaillé par le passé sur diverses histoires basées sur Wolverine. Smith quant à lui a été retenu pour son style détaillé qui va mettre en lumière les tiraillements de notre héros.

Un bonne journée qui commence !
Un bonne journée qui commence !
Ainsi, l'album est véritablement une œuvre d'art. Le style noir et blanc saupoudré de rouge fait des merveilles. De nombreuses cases sont un régal pour les yeux et le souci du détail de Smith se dégage tout au long de l'album. Les transitions et les enchaînements sont sans accrocs. Wolverine y apparaît plus torturé que jamais. Homme brisé à la limite de l'animal, il traîne sa douleur à travers des rues à l'atmosphère sombre. Le côté Noir est parfaitement à sa place et l'orientation  enquête du récit s'adapte parfaitement aux classiques du genre (les polars situés dans les années 30). Ici aussi, afin de respecter l'aspect Noir de la saga X-Men, il n'y aura pas de superpouvoirs. Wolverine n'a pas de griffes rétractiles, ni de pouvoir régénérant. Au lieu de cela, il se bat au couteau, au sabre, ou avec des griffes façon ninja. Comme il ne se régénère pas, il se prend à intervalle régulière des roustes monumentales. Les combats ou les blessures du héros sont là encore magnifiques. On se laisse aisément prendre à la valse des lames et au flot du sang qui coule et des craquements d'os.

Wolverine / Dent de Sabre round 99 !
Wolverine / Dent de Sabre round 99 !
Du côté scénario, Moore nous fait réviser les classiques du polar mais également les classiques du mutant griffu. Ainsi, l'agence Logan et Logan composée de Wolverine et de Cabot (vu dans Wolverine Origins) se voient confier par Mariko Yoshida une enquête impliquant un certain Victor Creed (Dent de Sabre pour les intimes). Au fil de l'enquête, nous vagabonderons entre la recherche d'indice et la découverte des origines du héros. Yukio, Rose, Creed, Cabot, Wolverine ou encore Mariko sont les personnages que vous découvrirez au fil de cette aventure. Leur adaptation « Noir » a été particulièrement travaillé et s'inscrit très bien dans l'ensemble du récit.

Des arguments tranchants !
Des arguments tranchants !
On regrettera peut-être que Cabot ne soit pas plus réactif mais cela aurait amputé une partie de l'intrigue tout en créant une ambigüité entre lui et Creed. De même, la différentiation Yukio / Mariko ou Rose / Jean Grey est plus marquée. Les personnages gagnent ainsi une personnalité plus distincte. Ils permettent également une construction intéressante du personnage de Wolverine. Ainsi, nous retrouvons le côté brisé du personnage ainsi que sa lutte permanente avec sa bestialité et ses instincts sauvages. Homme ou animal, il se débat dans un univers qui ne facilitera la réflexion. L'équilibre mental du personnage est sans arrêt dans la balance et il est intéressant de voir comment la partie humaine et la partie animale de Wolverine cohabitent et se construisent.

Wolverine Noir est donc un album mené de mains de maîtres. Que ce soit graphiquement ou scénaristiquement, cet album ne commet presque aucune faute. Nous nous laissons emmener avec le personnage au travers des rues et de son passé. Ainsi, l'aventure est un vrai régal. Le traitement Noir et l'absence de pouvoirs démontrent que Wolverine est un personnage dont le charisme et la profondeur sont indéniables.

A découvrir
V pour Vendetta
V pour Vendetta
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Sambre
Sambre