9/10Wolverine - Arme X

/ Critique - écrit par Canette Ultra, le 18/10/2012
Notre verdict : 9/10 - Versons notre petite l'arme x (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Wolverine est l’un des héros les plus connus de l’univers des comics. Aussi bourru que poète à ses heures, celui qui enfile les bières comme du petit lait a toujours su s’attirer la sympathie du public. Néanmoins, il demeure un héros mystérieux dont le passé est toujours caché ou partiellement révélé. Il faut dire qu’en 150 ans, le héros a pas mal roulé sa bosse. Au début des années 90, un auteur va prendre Wolverine à bras le corps et tenter de nous éclairer sur une partie de ses origines. Je me rappelle très bien la sortie ou les rééditions de cet album. La phrase d’accroche portait bien son nom (« Avant Wolverine, il y avait l’Arme X ») et l’œuvre, maintenant culte, est devenue l’un des pivots de la vie du héros. L’homme à la tête du projet est Barry Windsor-Smith. L’artiste porte sur ses épaules le scénario, le dessin, l’encrage. Notre homme n’est pas né de la dernière pluie et il s’est déjà notamment illustré sur Conan avant de travailler sur les X-Men. Il maîtrise donc les mutants mais également les loups solitaires à l’univers violent. C’est bien cette fusion qui caractérise l’Arme X et Wolverine.

Wolverine - Arme X
Logan est en rogne et à poil !
On peut résumer le récit ainsi (sans trop vous dévoiler l’intrigue) : Logan est un homme au tempérament de feu qui va se faire enlever pour vivre une expérience visant à le transformer en arme ultime. À cette époque notre héros n’est pas encore un X-Men et c’est dans cet album que l’on va découvrir comment il a hérité de l’adamantium qui recouvre son squelette. Au delà de la simple révélation, cet album est avant tout magnifiquement construit. Jouant sur les flashbacks, sur un montage de haut niveau, on embarque dans un radeau fou dans lequel Logan est au centre de tout. Point de cape, de collants ou de super-héros dans cet album. Nous avons un homme (Logan) aux capacités hors normes (c’est un mutant, le seul de l’album) qui va être la victime d’un projet. La frontière entre l’homme et la bête l’un des grands thèmes. C’est d’ailleurs, un axe autour duquel Logan est constamment balloté depuis ses débuts. Ici, il est presque sublimé. Les dialogues entre les différents scientifiques jouent aussi sur la condition humaine et le statut d’animal.

Wolverine - Arme X
Un casque à la pointe du progrès !
Les évènements en eux-mêmes sont violents. Aussi bien physiquement que mentalement, nous assistons à la lutte d’un homme pour survivre et conserver un semblant d’équilibre mental. Graphiquement, Barry Windsor-Smith retranscrit à merveille cet univers. Certes, Logan a une chevelure très bestiale et surréaliste mais cela s’inscrit dans la démarche de l’auteur pour brouiller les pistes. Le souci du détail est frappant et chaque machine, chaque goutte de sang a été portée sur la feuille. De même, lorsque Logan s’appuie à la fenêtre de l’hôtel, le jeu des éclairs portent un éclairage magnifique sur le conflit intérieur du héros. C’est également le bon moyen de voir l’expression de son tourment avec les vitres qui se fissurent lorsqu’il prend appui dessus. Arme X passe donc l’épreuve du temps avec brio et ne perd rien de son statut d’œuvre culte. À la fois violent et poétique, c’est presque une œuvre graphique. En tout cas, c’est une œuvre fondatrice pour le héros que nous connaissons sous le nom de Wolverine.

A découvrir
Sambre
Sambre
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
V pour Vendetta
V pour Vendetta