8/10W.E.S.T. - Tome 6 - Seth

/ Critique - écrit par plienard, le 10/04/2011
Notre verdict : 8/10 - Le 6 à Seth (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Morton sait maintenant ce qu’il doit faire pour arrêter sa fille. Mais en aura-t-il le courage et surtout la force. Le reste de son équipe pense que non et deux options s’offrent à eux : la tuer ou la soigner.

La W.E.S.T. (Weird Enforcement Special Team) est en train d’imploser. Morton Chapel, laissé pour mort, est retrouvé et soigné par une famille. Pendant ce temps, le reste de l’équipe prépare son affrontement avec Megan, la fille de Morton. Mais si certains veulent la tuer, d’autres veulent la soigner et l’exorciser du génie qui a pris possession de sa volonté, Seth.


DR.
Ce sixième album de W.E.S.T. annonce la fin d’un cycle et peut être la fin de la série. En effet, les rapports entre les membres de l’équipe se sont détériorés. Entre cachotterie et mensonges, personnes ne semblent d’accord sur le moyen d’affronter Megan. Si bien que l’affrontement va d’abord se faire entre eux. Les rapports psychologiques se font de plus en plus prenants. Tout est écrit avec justesse et surtout tout s’articule avec aisance. Vous n’avez pas lu les premiers tomes ? Rien de grave. On comprend tout. Une présentation succincte des personnages composant W.E.S.T., un résumé de l’épisode précédant et vous êtes armé pour partir à la conquête de W.E.S.T. Un seul bémol, l’affrontement final au cours duquel Kathryn Lennox a un discours incohérent. Si elle demande à Morton de l’écouter pour lui exposer son avis sur la santé mentale de Megan (elle ne croit pas à l’emprise d’un démon et pense plutôt à une double personnalité), elle semble changer aussitôt d’avis quand Morton se prépare à arrêter sa fille. Du coup, le lecteur est un peu perdu.


DR.
Pourtant en refermant l’album, le lecteur sera enchanté. Une bonne histoire de western, teintée de fantastique et de paranormal, des personnages avec une vraie psychologie, le tout maitrisé par des scénaristes de génie. Fabien Nury et Xavier Dorison, rien que leurs noms devraient vous persuader que l’histoire va être géniale. Rien ne semble leur faire peur. Mélangeant les genres avec aisance, ils transforment tout ce qu’ils écrivent en or.

Associé aux deux auteurs depuis le début de la série, Christian Rossi semble arriver au sommet de son art. Très éloigné de la ligne claire, Rossi fait ressortir ses personnages de la case de façon presque surnaturelle. Les teintes jaunes donnent aussi une atmosphère étrange à l’album. Et si vous voulez découvrir un peu plus ce dessinateur, il a fait l’objet d’un article très précis et très documenté sur le site de bdzoom.

Mélangeant le paranormal au western classique, les auteurs donnent à cette série une identité et une force incroyable. Tout est fait avec sérieux et talent. Rien n’est laissé au hasard. Et pour ceux qui découvrent la série, les éditions Dargaud rééditent les deux premiers diptyques dont notamment le premier à moitié prix. Vu la qualité des auteurs et de la série, c’est une affaire.


DR.

A découvrir
Joe Bar Team
Joe Bar Team
Joe Bar Team
Joe Bar Team
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6