3.5/10Wayne Shelton - Tomes 7 et 8

/ Critique - écrit par riffhifi, le 03/07/2009
Notre verdict : 3.5/10 - Wayne does it stop ? (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 2 réactions

Wayne Shelton arrivera-t-il à empêcher la résurrection d'ADOLF HITLER ? Ses amis sont un moine, une rousse à forte poitrine et une maîtrise des clichés niveau ceinture noire.

Il y a un peu plus d'un an, on disait que le tome 7 de Wayne Shelton ne serait pas chroniqué sur Krinein. Et puis après tout, comme les imbéciles changent eux aussi d'avis, on cède à l'envie de faire un combo 7-8, les deux albums constituant une seule et même histoire : la "mission 5" d'un héros qui alterne savamment stand-alones et diptyques depuis son lancement en 2001. On note une évolution dans les titres, puisque La lance de Longinus et La nuit des aigles comptent chacun deux mots significatifs, là où tous les autres n'en comportaient qu'un seul (La trahison, Le contrat, etc.). En revanche, le contenu reste benêt.

Dans le monde de Wayne Shelton, il n'y a tellement pas de moches qu'on doit poser des râteaux aux bombes.
Dans le monde de Wayne Shelton, il
n'y a tellement pas de moches qu'on
doit poser des râteaux aux bombes.
Gotlib, dans un épisode publié dans les pages de Pilote à la fin des années 60 (visible désormais dans les Trucs-en-vrac), décrivait l'archétype du héros de bande dessinée, tel qu'il se faisait déjà à l'époque. On note qu'il y a quarante ans, Wayne Shelton aurait déjà fait figure de cliché sur pattes : « le héros est TOUJOURS grand, visage buriné par les vents du large, regard calme et rempli d'horizons lointains, mâchoire carrée et extrêmement volontaire. Son aspect exprime le calme et la résolution à toute épreuve. Les pires évènements ne peuvent que lui arracher un « Mouf » dédaigneux et déranger légèrement le flou de sa mèche folle... ». Portant sous le nez la moustache de Magnum (Tom Selleck pourrait porter plainte), arborant en prénom le patronyme du Duke et de Batman, Shelton se nettoie les dents au bourbon douze ans d'âge, et se pétrit le slip de Toniglandyl tous les soirs. Les tempes grisonnantes, il a bourlingué de nombreuses années durant (un mot-valise qui signifie qu'il a flingué des hommes et... vous savez ce qu'il a fait aux femmes...).

Ici, l'intrigue mobilise une caste de méchants inédite : les nazis ! Comment ça, vous connaissez déjà ? Non mais là c'est encore mieux, c'est des nazis après la guerre, qui essaient de ressusciter le Führer pour déverser sur le monde un nouveau Reich, qui durerait MILLE ANS ! Oui Mesdames et Messieurs, un Reich de MILLE ANS ! Pas dix, pas vingt, mais MILLE ANNÉES d'Adolf Hitler dans vos mouilles, c'est pas du scénario, ça ? Bon, on est d'accord, Wayne Shelton mettra probablement le holà à ce plan diabolique, même s'il est convaincu de l'impossibilité de ressusciter un être humain, fût-ce avec une relique sacrée. Mais au fait, ce scénario n'aurait-il pas déjà fait son temps dans Chapeau melon et bottes de cuir ? Si, il s'agit de ... car j'ai vu le film Exterminator !
... car j'ai vu le film Exterminator !
l'épisode Le repaire de l'aigle (1976), qui était lui-même une vague resucée d'un épisode antérieur datant de l'époque Emma Peel (1967). Quant au côté « nazi réfugié en Amérique du Sud, traqué par le héros et le Mossad », on l'a croisé tout récemment dans... OSS 117 - Rio ne répond plus. Difficile de prendre au sérieux la version Wayne Shelton après avoir vu le film qui comporte des scènes quasiment identiques à celles de La nuit des aigles. Et en admettant que vous n'ayez pas vu OSS 117, il vous sera facile d'imaginer votre propre parodie à l'aide des clichés les plus hurlants comme celui de la « boîte d'allumettes tombée de la poche d'un suspect, qui constitue une piste pour l'enquête du héros ».

Le premier tome exhibe plus de flingues que le deuxième, mais le deuxième présente davantage d'explosions. Ils constituent une histoire complète, mais la lecture du premier laisse facilement présager de la fin, et la lecture du deuxième permet de comprendre/deviner 99.98% du contenu du premier. N'empêche, en 2009, il faudrait commencer à arrêter d'exhumer des anciens officiers d'Hitler : à 90 balais, ils ont passé la date de péremption depuis longtemps et constituent de piètres ennemis pour un super-héros élevé au Banania comme Wayne Shelton.

A découvrir
Sambre
Sambre
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Ligue des Gentlemen Extraordinaires (La) - 1999-2000 - Volume I
Ligue des Gentlemen Extraordinaires (La) - 1999-2000 - Volume I