8/10Walking Dead - 2008 - Ceux qui restent

/ Critique - écrit par Canette Ultra, le 19/10/2009
Notre verdict : 8/10 - Keep on walkin' (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

9ème album de la saga The Walking Dead. Un récit poignant qui prouve que l'on a pas fini d'explorer toute la complexité de cet univers. Rick passe presque au second plan dans cet opus, mais c'est pour mieux mettre en scène son fils et le futur de la série.

Ceux qui restent, tel est le nom du nouvel opus de The Walking Dead. Dans la suite directe des péripéties du dernier album, nous allons retrouver le style noir et blanc punchy du duo Kirkman et Adlard. L'équipe est bien rodée et c'est un ballet d'images qui va se dessiner pour notre plus grand plaisir. Rappelons-le pour les lecteurs de la saga, le refuge des héros a littéralement été envahi, détruit et la moitié des protagonistes (bons ou mauvais) ont été tués (plutôt massacrés) dans l'épisode précédent.

A la recherche du bonheur ?


Le destin de Rick et son fils est la pierre angulaire de cet album. On le constate plus particulièrement au cours de la première moitié du récit parce qu'ils sont les seuls personnages vivants à apparaître. Nous observons la survie d'un père souffrant (physiquement et moralement) et son jeune fils. Ce dernier essaie d'être un homme et de montrer sa valeur à de nombreux moments mais la conclusion est tout de même frappante : il reste un petit garçon qui a besoin de son père et qui ne veut pas être seul. Le graphisme met tour à tour en valeur la détermination et le désespoir dans les yeux de Carl. Rick, la figure paternelle, est en retrait dans la première partie du récit. Le dessin et l'intrigue sont donc très intimistes et on distinguerait presque des couleurs dans tout ce noir et blanc, comme le feu ou la cervelle de zombie. En effet, intime dans The Walking Dead signifie également être entouré de zombies et ces derniers se rappellent à notre bon souvenir régulièrement.

Des amis pour la mort ?

Par le biais de 1 000 astuces, les auteurs vont reconnecter Rick avec les autres survivants. Ils ont tous eu la même idée de planque. Logique et facile, mais on ne
boude pas notre plaisir de retrouver Andrea, Michonne ou Glenn. Cet esprit de retrouvaille est un excellent moyen pour les auteurs d'apporter une bouffée d'air frais, un faux-semblant de calme avant la tempête. Ainsi, l'apparition de trois nouveaux personnages va donner un souffle nouveau à la l'intrigue. Abraham Ford, le charismatique moustachu, va dégommer du zombie à coups de poignard et de rangers pour notre plus grand plaisir. Si vous ajoutez à cette démonstration de virilité des informations capitales sur l'univers de la série, vous obtenez les ingrédients parfaits pour un "après Gouverneur". Les auteurs, tout en nous donnant de la cervelle putréfiée, nous livrent des pistes alléchantes pour la suite.

On the road again.

Le 9ème album est donc un récit de transition qui nous donne des grands moments de survie et qui détaille avec brio les relations père-fils. L'introduction des nouveaux personnages arrive à point nommé et aiguise la curiosité comme jamais. Le charisme d'Abraham est plaisant. A la fois militaire et catcheur, il apporte une nouvelle façon de sa battre au corps à corps. Un opus bien équilibré porté par un dessin précis et agréable. The Walking Dead continue donc toujours de nous donner envie d'avancer dans ce monde de zombies.

A découvrir
Sambre
Sambre
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Joe Bar Team
Joe Bar Team