7/10Walking Dead - 2004-2005 - Sains et saufs ?

/ Critique - écrit par Canette Ultra, le 06/09/2009
Notre verdict : 7/10 - Malsains et saufs ! (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 3 réactions

3ème album de la saga putréfiée, cet opus nous emmène dans un pénitencier où les habitants locaux sont tout aussi menaçants que les zombies qui errent dans ce monde où l'humanité semble menacer d'extinction.

Le troisième album de Walking Dead capitalise sur sa recette gagnante : un scénariste inventif et un dessinateur inspiré. Ainsi le noir et blanc qui s'est imposé dans les opus précédents continue de faire recette. Les personnages vont pouvoir exprimer toute l'horreur physique et psychologique inhérente à leur nouvel habitat : la prison.

Les portes du pénitencier


L'essentiel de cet album se déroule dans un pénitencier. Les murs et les réserves de nourritures en font une forteresse idéale contre les zombies. Sa cour va permettre à Hershel le fermier fou de laisser libre cours à sa qualité d'agriculteur.

Néanmoins, une prison est rarement inhabitée. Ses occupants sont une poignée d'anciens détenus abandonnés par leurs gardiens suite au nettoyage de la prison lors d'une invasion zombie. Ces 4 hommes, qui ne sont pas des garçons de chœur, acceptent de cohabiter avec nos survivants et de partager leurs ressources (l'union fait la force). La petite vie va donc s'organiser et les couples seront heureux de trouver un appart privatif (une cellule).

La tranquillité de ce village carcérale est relative : le nettoyage continue et les cervelles volent en éclats régulièrement. Très vite, les moins stables psychologiquement vont craquer et Tyreese va perdre sa fille dans une tentative de suicide amoureux (autant dire que le petit ami va être bien accueilli par le papa). C'est un passage poignant sur l'amour adolescent mais surtout sur l'amour paternel. La peine de Tyreese se ressent complètement et la rage qui s'en suivra le sera tout autant.

Un sérial Killer ?


L'escalade de la violence va se poursuivre avec un tueur en série dans la prison. Un des détenus semble remettre sa carrière de tueur sur les rails et il découpe sauvagement 2 petites filles avant de s'attaquer à d'autres protagonistes. La violence des attaques rendent le dedans aussi pesant que le dehors. Lorsque Rick (parti en balade pour affaires personnelles) revient au pénitencier, c'est un carnage qui l'attend. Il va dès lors prendre en main le groupe pour instaurer un semblant de loi. Ce passage est très intéressant pour la constitution du concept de justice et de châtiment dans une société. Un semblant de procès se dessine presque et des débats naissent. La mise à mort du coupable est par conséquent très engagé et c'est une mort si différente des autres dans cette série, qu'elle nous marque davantage.

Prison Break ?

La fin de l'album nous laisse dans un suspense étonnant car un soulèvement des prisonniers restant remet en cause la survie du groupe. Les détenus sont lourdement armés et les auteurs dans une perversion sans failles, nous laissent en plein suspens.

Le tome 3 est un tome plus réflexif qui met en lumière la violence des sociétés humaines dès lors qu'un groupe devient assez nombreux. Les débats, l'organisation, les crimes prennent par conséquent une autre dimension. Cet épisode est donc plus calme mais il s'agit à coup sûr du calme avant la tempête.

A découvrir
V pour Vendetta
V pour Vendetta
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Joe Bar Team
Joe Bar Team