1/10Vie de Merde - tome 6 - Les enfants

/ Critique - écrit par Maixent, le 21/12/2011
Notre verdict : 1/10 - Sales gosses (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Les VDM en bd va falloir penser à arrêter ou penser à sérieusement élever le niveau parce que là ça devient lassant.

On continue la série Vie de Merde et les bande dessinées du même niveau. Juste après les chats, d’autres animaux étranges et indisciplinés, les enfants. A part ça, pas grand-chose de nouveau, c’est toujours aussi premier degré et c’est toujours aussi mauvais.

Au niveau dessin, c’est Alteau qui prend la relève après Vieillard, Fred Diamz, Mr Choubi et Curt Ridel mais on ne voit pas vraiment la différence tant tous ont ce style
Se faire des amis chez le personnel de Leroy Merlin
passe partout qui a fait la renommée de Jungle. Des dessinateurs interchangeables donc qui se contentent d’illustrer sans apporter de touche personnelle des histoires plus ou moins drôles. Quand l’imaginaire prend le dessus lorsque l’on lit des phrases lapidaires sur le net, c’est encore efficace mais la même phrase délitée sur une page avec des dialogues téléphonés c’est beaucoup moins efficace.

La plupart des gags sont sur le même principe soit utilisant la naïveté des enfants et leur franc parler pour créer des situations comiques. Alors bon, on sourit à peine la première fois, dès la deuxième on se dit qu’ils poussent un peu et qu’ils auraient pu se renouveler et à la fin de l’album
Le bonheur d'avoir des enfants
on se dit que soit les enfants sont vraiment stupides soit c’est le scénariste qui ne va pas très loin. On est sensé trouvé ça mignon, ou touchant ces petits être fragiles qui voient le monde à leur façon et ça pourrait être attendrissant si traité avec plus de finesse mais ce n’est pas le cas ici. Ici, la vision de l’enfant est un peu limitée, ce sont de petits êtres légèrement attardés, chouineurs, morveux et qui vomissent sur le ferry (on garde le registre scato des précédents albums, c’est tellement rigolo). On reste dans l’humour facile auquel nous sommes maintenant habitués au bout du sixième album mais là faudrait quand même penser à arrêter la série parce que ça devient un peu ridicule.

Donc toujours le même constat, le site VDM est très efficace, rythmé et sympathique mais pour en faire une version bd il faudrait quand même faire plus que de se contenter d’étirer les gags et faire appel à des dessinateurs possédant une identité graphique propre plutôt que ce style passe partout dégueulasse. Un album dispensable, et ce, même si vous aimez les enfants et que certaines histoires peuvent vous rappeler des faits vous étant arrivé.

A découvrir
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Joe Bar Team
Joe Bar Team
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse