7/10Veuve Noire - Le nom de la rose

/ Critique - écrit par riffhifi, le 29/05/2011
Notre verdict : 7/10 - Des guns et des roses (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Après la mini-série Deadly Origin, voici Natasha Romanov lancée dans l’aventure de la série régulière. Piégée par un mystérieux adversaire, elle doit prouver sa bonne foi tandis qu’on lui jette au visage son passé d’espionne adepte du double-jeu.

Quand un personnage de comics a la cote au cinéma, il fait rapidement chauffer les presses des éditeurs et les rayons des 48088.jpglibrairies : entre son apparition dans Iron Man 2 et son retour dans The Avengers l’an prochain, la Veuve Noire a donc les honneurs d’une mini-série en 2010 (Deadly Origin, publié en France presque instantanément sous le titre Une mort annoncée), puis d’une série régulière lancée dans la foulée. Premier arc : une sombre histoire de complot qui vise à discréditer l’ex-espionne russe…

A la surprise générale, Marvel fait table rase de l’équipe aux commandes de Deadly Origin : Kelly Sue Deconnick remplace Paul Cornell au scénario, et l’Espagnol Daniel Acuña reprend les crayons de Tom Raney et John Paul Leon. Cette fois, il n’est plus question de retracer la biographie de Natasha Romanov (bien qu’il soit fait copieusement allusion à son passé) : la belle Vengeuse, aussi immortelle que sexy, est accusée d’être une taupe infiltrée au sein du paysage super-héroïque. Peut-elle encore espérer le soutien de ses amis ? Ou au moins celui de son compagnon James Barnes ? Ici, il convient d’ouvrir une parenthèse pour les retardataires qui n’auraient pas suivi scrupuleusement les soixante-dix dernières années de l’histoire des comics : James Barnes était connu sous le surnom de Bucky au cours de la Seconde Guerre Mondiale ; adolescent surentraîné, il était le sidekick de Captain America. Ce dernier, au cours d’une mission particulièrement dangereuse, s’est retrouvé congelé pendant que Bucky trouvait la mort. Du moins en apparence… En 2005, Marvel a décidé qu’il était temps de décongeler James Barnes (avec un bras en moins, certes, mais la science fait des miracles de nos jours) afin d’assurer la relève de Captain America (décongelé pour sa part depuis un bout de temps). Coup de bol : Cap se fait tuer au cours du mega-crossover Civil War, laissant ainsi sa place à son ancien coéquipier. Qui est donc désormais le boyfriend 16131-veuve-noire-nom-rose-1.jpgde la Veuve Noire, succédant en cela aux autres conquêtes de cette croqueuse d’hommes : Œil-de-Faucon, Iron Man, Daredevil…

Revenons à nos moutons noirs : le seul allié de valeur que Natasha parvienne à trouver est un ex-collègue russkof, un colosse tatoué répondant au surnom de Rose Noir. La fleur et l’araignée nourrissent un respect mutuel qui confine à la tendresse, et l’image de la rose (ou son nom) surgit à divers moments du récit. De rares éruptions de douceur dans un monde de brutes, qui se referme sur la Veuve à mesure qu’elle s’approche de son redoutable ennemi… Le final sera brutal, et la confrontation intéressante.

Le tome se termine sur un épisode issu de la mini-série Enter the Heroic Age, assez anecdotique mais servant d’amuse-bouche en attendant la suite…


Black Widow #1 - The Name of the Rose 1 (juin 2010)
Black Widow #2 - The Name of the Rose 2 (juillet 2010)
Black Widow #3 - The Name of the Rose 3 (août 2010)
Black Widow #4 - The Name of the Rose 4 (septembre 2010)
Black Widow #5 - The Name of the Rose 5 (octobre 2010)
Enter the Heroic Age #1 - Coppélia (juillet 2010)

A découvrir
Tuniques bleues (Les)
Tuniques bleues (Les)
Ligue des Gentlemen Extraordinaires (La) - 1999-2000 - Volume I
Ligue des Gentlemen Extraordinaires (La) - 1999-2000 - Volume I
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6