8/10Vent debout

/ Critique - écrit par plienard, le 29/03/2010
Notre verdict : 8/10 - Aux sombres héros de la mer (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

L'histoire d'un équipage lors d'une traversée où les rapports humains sont exacerbés. C'est une histoire de marins, mais surtout d'hommes que l'on apprend à respecter.

 

Nous sommes dans la rade de Bombay, et le bateau « le Narcisse » est en train d'appareiller.
Peu à peu, l'équipage prend ses quartiers. Il est composé, entre autre, de Craik le rouquin ; Wamibo le finlandais fort en bras mais faible d'esprit ; Singleton, le vieux loup de mer par excellence ; Donkin, pauvre hère en guenille, sorte d'Etienne Lantier de Germinal mais du côté obscur ! et Jacques Patience, le dernier arrivé. L'histoire va tourner autour de cet homme, noir, grand et athlétique mais qui a une petite toux.

Et les voilà partis. Très vite, la toux de Patience va empirer. Il sera alors mis en sorte de quarantaine dans un petit cagibi aménagé pour lui. Les autres marins, emmenés par Donkin, vont mettre en doute sa maladie. Mais lui-même sera peu reconnaissant alors que les autres font son travail et tentent de lui prodiguer les meilleurs soins. La vie sur le bateau se déroule aussi normalement que possible. Patience tousse à en cracher ses poumons. Donkin tente de semer la discorde et le discrédit sur chacun dont Patience et le capitaine.


Vent debout
est une bande dessinée que je qualifierais d'à part. A part par son format (dimension 24.1 x 30 cm), loin des standards habituels (un casse-tête pour les intégristes d'une BD thèque bien ordonnée et rangée). A part pour le dessin expressionniste et sombre fait à la peinture, rappelant par son style, le peintre norvégien Edvard Munch (1863 - 1944), connu notamment pour son tableau Le cri (1893). A part, pour son sujet qui retrace la vie de marins pendant une longue traversée et qui est en fait une adaptation du roman de Joseph Conrad, le nègre du Narcisse. Et la somme de ces particularités en fait une bande dessinée agréable, belle et éducative. Educative car on y apprend beaucoup de choses. La vie des marins est rude. Elle est faite d'amitiés, de lutte pour vivre, de mort, d'obéissance et de respect pour ses supérieurs mais aussi pour ses collègues. Car, si je peux me permettre ce jeu de mots facile : ils sont tous dans le même bateau. Ce que ne semble pas avoir compris Donkin, qui ne fait confiance à personne.

Le style graphique vous offre un moment de poésie sur des hommes, des vrais. En refermant le livre, il vous semblera avoir compris quelque chose sur eux. Vous les regarderez avec respect. Ce livre est enrichissant.

A découvrir
Sambre
Sambre
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Ligue des Gentlemen Extraordinaires (La) - 1999-2000 - Volume I
Ligue des Gentlemen Extraordinaires (La) - 1999-2000 - Volume I