7.5/10Valse avec Bachir

/ Critique - écrit par riffhifi, le 14/03/2009
Notre verdict : 7.5/10 - Deuxième temps (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Parallèlement à la sortie du DVD, Casterman édite la bande dessinée tirée du dessin animé saisissant Valse avec Bachir. Peut-être pas un complément indispensable, mais en tous cas une bonne alternative au film.

L'an dernier, le film Valse avec Bachir connaissait une heureuse diffusion en salles suite à sa sélection au Festival de Cannes. A l'origine, Ari Folman ne donnait pas cher de son dessin animé documentaire, aussi improbable dans la forme que rentre-dedans sur le fond. Pour parler des massacres survenus à Beyrouth au début des années 80, et exorciser ainsi sa propre expérience, il choisissait sans doute l'approche la plus supportable avec ce filtre du dessin. A l'heure où le film
sort en DVD, Casterman s'associe à la filiale éditions de la chaîne Arte pour publier la bande dessinée dérivée, basée sur les storyboards originaux du film.

Le résultat est d'une fidélité absolue au long métrage, et retranscrit parfaitement l'univers visuel. Les cases ne sont pas une réinvention des plans du film, elles en semblent directement extraites (en réalité, elles ne le sont pas, comme l'explique le directeur artistique David Polonsky dans l'interview proposée en fin d'album), et complétées des phylactères ad hoc. D'une certaine manière, la bande dessinée paraît moins bizarre que sa contrepartie cinématographique, dont la technique d'animation laissait parfois à désirer pour des raisons de budget. Les parties concernant les interviews paraissent également moins décalées sur le papier que sur l'écran. Inversement, l'absence de son grève cruellement la narration d'une partie de son impact, notamment lors de l'arrivée des soldats au Liban, ou dans la scène-titre de la valse effectuée sous une pluie de balles.

Le contenu est intact, aussi fort qu'au cinéma : Ari Folman part sur la trace de ses souvenirs enfouis, qu'il tente de déterrer en interrogeant les gens qui ont connu les
mêmes évènements que lui. Mais le cerveau est un organe fascinant, qui sait oublier ce qui peut perturber son possesseur... Quelles images appartiennent au souvenir, lesquelles sont des métaphores ?... L'histoire culmine dans l'exposé de la réalité historique dans ce qu'elle a de plus cru, et les dernières pages secouent autant les tripes que les dernières minutes du film. Cette fois, en lieu et place du générique, on dispose d'une interview très instructive pour reprendre sa respiration. Mais au bout du compte, le spectateur du film gagne-t-il quelque chose à redécouvrir Valse avec Bachir en bande dessinée ? Pas vraiment : l'ouvrage s'adresse plutôt à ceux que l'option dessin animé rebute, ou aux collectionneurs complétistes. Une bonne alternative au film, à défaut d'être un complément ou une approche différente.

A découvrir
Tuniques bleues (Les)
Tuniques bleues (Les)
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Sambre
Sambre