9/10Vagues à l'âme

/ Critique - écrit par iscarioth, le 14/04/2005
Notre verdict : 9/10 - Sincère ! (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 1 réaction

Grégory Mardon raconte avec Vagues à l'âme l'histoire de son grand-père. En lisant ce roman graphique, on ressent une honnêteté dans le témoignage et dans le ton qui est encore trop rare en BD.

Vagues à l'âme, c'est l'histoire d'Adolphe Hérault, un ch'timi qui a traversé le 20ème siècle et ses tourments : la marine, la seconde guerre mondiale, la guerre d'Algérie et enfin le retour dans le bassin minier...

Débordant de sincérité...

Grégory Mardon raconte avec Vagues à l'âme l'histoire de son grand-père. En lisant ce roman graphique, on ressent une honnêteté dans le témoignage et dans le ton qui est encore trop rare en BD. L'entreprise est un hommage. On peut comparer le travail de mémoire effectué par Mardon sur son grand-père à l'entreprise d'Art Spiegelman pour Maus.

... et d'humanité

mardon1
Une vie entière nous est rapportée par bribes. On arrive à la toute fin du roman graphique en un rien de temps, tellement la narration est fluide, tellement la vie de cet homme, qui a connu ce qu'ont connu beaucoup de nos grands-parents, est prenante et passionnée. Grégory Mardon ne se lance jamais dans de lourds dialogues ou de lourdes phases explicatives. Le lecteur comprend assez facilement cette histoire pourtant écrite d'une manière non linéaire (Vagues à l'âme est en fait un très long flash-back). Les scènes contemplatives, sans paroles ni commentaires, ne manquent pas. Des pages ou doubles pages font le silence pour soutenir des moments de grande gaieté, d'amertume ou alors de terreur... A la lecture de Vagues à l'âme, on prend conscience d'une chose évidente mais pourtant souvent très difficile à intégrer : nos grands-parents ne sont pas simplement des personnes âgées, mais des hommes et des femmes qui ont une longue vie derrière eux, une vie qui n'est peut-être pas si différente que celle dans laquelle nous nous avançons, nous, les plus jeunes. C'est de là que Vagues à l'âme, récit sur la petite vie d'Adolphe Hérault dit « Dodo », tient toute son universalité et son intemporalité.

Historique et Régional

mardon02_250
Les habitants du nord de la France seront particulièrement sensibles à cet album qui multiplie les références, moins grossières qu'à l'accoutumée, sur le bassin minier. Les chansons paillardes, les corons, les terrils, Arras, Douai... Des références claires indiquent que rien n'a été inventé et que tout est dans le souvenir. Vagues à l'âme s'inscrit aussi dans une réalité historique. C'est une histoire individuelle marquée par le malheur collectif. En se penchant sur le vécu d'Adolphe et de sa famille, le lecteur perçoit mieux l'impact des événements historiques qu'en feuilletant mille livres d'histoire.

Nouvelle Vague

Le dessin de Vagues à l'âme s'inscrit clairement dans cette mouvance de la nouvelle vague graphique avec un noir et blanc très travaillé, très crayonné. On pense beaucoup à Sfar et parfois même à Larcenet. L'album est parsemé de très impressionnantes planches réalisées au lavis, pour accompagner des moments plus oniriques.


Vagues à l'âme est un sommet de la collection tohu-bohu, dans laquelle il y a du bon (La Théorie des gens seuls) et du moins bon (Lucie s'en soucie).

A découvrir
Sambre
Sambre
Caste des Méta-Barons (La)
Caste des Méta-Barons (La)
V pour Vendetta
V pour Vendetta