8.5/10Tony Chu - Tome 2 - Une bonne adresse pour être rassasié !

/ Critique - écrit par Canette Ultra, le 26/04/2011
Notre verdict : 8.5/10 - Le goûter, c'est l'aimer ! (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Tony Chu mène une nouvelle enquête et cette dernière va l'emmener sur l'île "paradisiaque" de Yamapalu. Au delà de sa destination, c'est avant tout un voyage vers le plaisir que nous propose le détective. Action tonitruante et humour ravageur vont vous guider tout au long de cette visite. Un comics déjà culte.

Tony Chu est un détective original et il a su très vite imposer son empreinte (dentaire) dans le monde des comics. La série de Layman et Guillory sort donc son deuxième tome et chez Krinein, nous avions faim de découvrir à quelle sauce allait être préparé ce nouveau Chew (nom anglais de la série signifiant mâcher). L’attente est d’autant plus grande que notre détective cannibale a su se faire remarquer par le public et par ses pairs en remportant en 2010, un Eisner Award et deux Harvey Award.


Le fameux fruit défendu.
Pour ceux qui l’ignore, Chu évolue dans un monde axé sur la nourriture. Dans ce parti pris original, il travaille pour une agence de contrôle de la nourriture, la RAS. Cette agence a notamment pour mission d’arrêter ceux qui deale ou trafique du poulet vu que cet aliment a été interdit sur la plupart du globe suite à la grippe aviaire. Dans cet univers, certains individus ont des pouvoirs liés à la nourriture. Certains peuvent transmettre des émotions et des images via leur plat, d’autre en écrivant une critique culinaire peuvent vous faire ressentir le goût des choses tandis que certains, comme Tony Chu, peuvent retracer toute la vie de ce qu’il goûte. Un pouvoir très utile pour faire parler un cadavre puisqu’en croquant un bout du corps, il saura qui l’a tué ou ce qu’il trafiquait. Le seul problème est que pour son alimentation de tous les jours, le détective ne se nourrit que de betteraves puisque ces dernières n’ont rien à lui transmettre émotionnellement.


Avoir un avis tranché peut faire mal !
Dans ce nouveau tome, notre détective découvre son nouvel associé puis il part enquêter sur un fruit qui aurait le goût du poulet sur l’île de Yamapalu. Toute l’histoire est construite intelligemment avec des temps d’exposition très bien géré. L’ensemble de l’enquête et des péripéties est donc parfaitement maîtrisé et l’humour de la série parvient à faire mouche tout au long de l’aventure. Le nouvel équipier de Tony est une vieil connaissance de ce dernier. Son caractère à l’opposé du héros va faire des merveilles tandis que sur l’île, le frère de Chu, Chow, va apporter avec d’autres, une fraîcheur bienvenue.


C'est trop Chu l'amitié !
Ainsi, le shérif de Yamapalu va décrocher la palme du personnage local. Sourire aux lèvres, il peut être votre meilleur ami ou votre pire cauchemar. Tony va donc mener son enquête avec son air ronchon et il trimballera sa mauvaise humeur tout au long du récit. Là où les autres personnages paraissent toujours exagérément expressif (dans la colère, la tension ou la joie), Tony affiche cet air mécontent quasiment tout au long du récit. Il semble fatigué de tout mais en même temps, il a l’air décidé à ne rien laisser passer. Éternel insatisfait, il va nous emmener aux quatre coins de l’île et la balade va être aussi plaisante à lire que mouvementée pour notre héros.


Rien de tel qu'une petite réunion le matin !
C’est là, où le talent de Guillory se conjugue parfaitement avec les intrigues de Layman. Les deux hommes ont créé ensemble Tony Chu et leur art s’applique merveilleusement. Ainsi, les idées de Layman donnent un rythme et une vie qui est traduite par Guillory dans des planches vives, colorées et fourmillant de détails. Que ce soit la nouvelle oreille de Chu ou bien les affiches dans le bureau de ce dernier, il y a toujours une image à savourer. Il y a certes un petit côté exagéré dans le physique de nos héros mais cela donne un impact et une identité indéniable à la série. Les fusillades et autres scènes d’action n’en sont que plus vivantes et là encore le soucis du détail s’applique.

Tony Chu nous offre une belle prestation et c’est dommage que l’album soit si court. Jamais rassasié, le lecteur voudrait en apprendre davantage sur les différents fils rouges de la série. Une belle aventure autour de la nourriture qui pourrait même voir le jour en série télé. Miam !


Chu n'aime pas se faire plaquer de bon matin ! Regardez sa mine réjouit !

A découvrir
Royaume de Tolkien : Visions des Terres-du-milieu (Le)
Royaume de Tolkien : Visions des Terres-du-milieu (Le)
Joe Bar Team
Joe Bar Team
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6