7/10Tom et William

/ Critique - écrit par plienard, le 03/04/2010
Notre verdict : 7/10 - Si mes héros m'étaient contés (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Tom et William se retrouvent seuls au monde par un beau jour de septembre 2010. Seuls, pas tout à fait, des extraterrestres, des monstres et un ptérodactyle tentent de les capturer. Heureusement, Tom est capable de faire apparaître les super-héros de ses bandes dessinées.

Tom est un jeune garçon blond qui a découvert un fabuleux trésor chez ses grands-parents : de vieilles bandes dessinées, petits formats style Akim, relatant les aventures de super héros nommés Günnar, Gorak, Chevalier panache...

Tom et William
Tom et William
William est un adulte qui s'est retrouvé tout seul, tout d'un coup, alors qu'il se promenait dans la rue. Alors qu'il cherche à manger dans un supermarché vide (de gens !) , il tombe nez à nez avec Tom en train de profiter de sa nouvelle liberté (plus aucun parent) pour jouer et manger quelques chocolats.

Tom et William est un road-movie tout à fait particulier. Un jeune garçon et un adulte se retrouvent seuls à tenter d'éviter de se faire tuer par des extraterrestres ou dévorer par un ptérodactyle vert. Ils sont pour cela aider par les super-héros extirpés des vieilles bandes dessinées découvertes par Tom. Si le résumé peut vous paraître totalement abracadabrantesque, l'histoire n'en est pas moins captivante par son traitement et les questions qu'elle pose (comment ont disparu les gens, comment apparaissent les monstres...).

Le début, un enfant seul dans une ville abandonnée, nous fait penser à la série Seuls (chez Dupuis, 5 tomes, de F. Vehlmann et B. Gazzotti), mais on prend vite une autre orientation. La sensation qui prédomine, c'est cette impression de côtoyer l'univers de la Quatrième Dimension. Impression renforcée par le déroulement des événements et la réponse finale qui nous explique le pourquoi du comment.
Mais aussi par l'auteur Laurent Lefeuvre, qui pour rendre crédible son histoire, l'a volontairement placée à une date récente (Septembre 2010) et  va jusqu'à créer le blog de Alain http://roa.over-blog.com/  (un des personnages de l'histoire et sorte d'avatar de l'auteur). Il a même été jusqu'à dessiner les couvertures des petites bandes dessinées du blog.

Concernant le dessin, même si le début paraît un peu hésitant (est-ce nous ou l'auteur, peut-être même les deux ?), peu à peu le trait s'affirme. Le jeu des ombres est quelquefois un peu trop présent. Mais si on voulait faire une analyse  « psychologique », selon le docteur plienard (j'ai eu mon diplôme dans le dernier paquet de lessive Bonux vendu), on pourrait assimiler les ombres aux côtés sombres de chaque personnage, à la part d'obscur de l'intrigue qui finit sur une page lumineuse, preuve que tout est éclairci.

Si vous lisez cet album, préparez-vous à vous évader, à vivre une aventure extraordinaire faite de super héros, de monstres et de méchants. Un album étrange, aux frontières du réel ...

A découvrir
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Sambre
Sambre
V pour Vendetta
V pour Vendetta