7/10Tigresse Blanche - 2ème cycle Tome 2 (Tome 7) - Voir Paris et mourir

/ Critique - écrit par plienard, le 11/05/2010
Notre verdict : 7/10 - Tigresse et dragon (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Tigresse blanche et Dragon aux trois couleurs sont à la poursuite de Yoshio Kodama pour récupérer les cartes situant un fabuleux trésor. Mais cela intéresse aussi les Américains, les communistes, les yakusas...

Le couple Wilbur - Conrad, à la vie comme au travail, nous gratifie du septième tome de Tigresse Blanche avec comme intrigue, la recherche de la fortune inestimable amassée par un certain Yoshio Kodama qui pourrait servir les intérêts chinois.

Alix et Maurice ont quelques sushis ...
Alix et Maurice ont
quelques sushis ...
Cette bande dessinée d'espionnage met en scène les Américains de la CIA, les communistes chinois, les Japonais dont le plus célèbre d'entre eux l'empereur Hirohito ainsi que les yakusas. Au milieu de tout cela, Alix Yin Fu, espionne chinoise, tente difficilement de concilier les intérêts pour son pays avec un statut d'agent double entre communistes et Américains. Ces derniers ont pour but de récupérer un fabuleux magot amassé par la crapule Yoshio Kodama afin de financer leurs caisses noires  et se servent de notre héroïne pour arriver à leur fin. Alix semble pouvoir faire confiance à un seul homme, Maurice Rousseau, français et libertaire, comme il se définit lui-même et surnommé aussi Dragon aux trois couleurs.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que l'on ne s'ennuie pas. L'action est omni présente et on voyage de Paris à Shanghai, de Tokyo au sanctuaire de Showa où  se trouve un palais caché de Hirohito qui s'adonne au plaisir pervers et mortel de l'art du bondage (le saucissonnage de belles asiatiques).
Entre course poursuite à travers Paris, combat contre des samouraïs dans la forêt asiatique, les actions sont nombreuses et donnent à l'album une certaine énergie. Le dessin de Conrad, beau et élégant, pur style franco-belge, est très expressif sans être pour autant vraiment dans un style réaliste. Le dessinateur nous offre trois pleines pages vraiment superbes qui agrémentent la lecture. Le découpage des cases est d'ailleurs un élément qui donne aussi cette impression de vitesse et d'enchaînement d'aventures un peu à la manière d'un James Bond, où les actions s'enchaînent à mille à l'heure. Les couvertures intérieures rappellent aussi des génériques de film de l'agent 007 avec les ombres chinoises de l'héroïne.

L'autre sujet intéressant de cette série est la complémentarité des deux personnages principaux que sont Alix et Maurice. La première, jolie chinoise douée dans les arts martiaux et le second, français au physique de Jean Reno, forment un duo cohérent où l'un ne prend pas le dessus sur l'autre. Il y a une réelle harmonie dans ce couple qui change un peu des standards habituels où il y en a toujours un pour faire rire. Ici les notes d'humour viennent des dialogues parfaitement écrits contenant des expressions très imagées comme « méprisable bœuf au pénis de souris ».

Nous avons donc une bonne BD, classique dans le dessin avec beaucoup de rythme et des couleurs qui permettent de bien comprendre les allers-retours et les réflexions de chacun des personnages. On sent une grande maîtrise de tous les auteurs.

A découvrir
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse
V pour Vendetta
V pour Vendetta