9/10Thor - Au nom d'Asgard !

/ Critique - écrit par Canette Ultra, le 11/11/2011
Notre verdict : 9/10 - seul le Thor tue ! (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Fini les paillettes et les costumes colorés. Thor nous montre toute la noirceur qui peut accabler le royaume d'Asgard et comment un véritable héros peut survivre à cette épreuve. Rodi et Bianchi est une association qui fait mouche et dont le travail particulièrement soigné donne un véritable coup de fouet aux dieux nordiques. Peut-être le meilleur travail sur Thor à ce jour.

Thor est un dieu nordique qui su se faire une place dans la mythologie Marvel. Il est notamment connu pour son éloquence, son marteau et son association avec Captain America, Iron Man et les autres Vengeurs. Son charisme et les légendes l’entourant lui ont permis d’avoir droit à ses aventures solos. Cependant, pendant longtemps, le héros Asgardien a eu des aventures très colorées, futuristes ou même très kitsh ! Comme si les dieux scandinaves avaient une passion pour le fluo et le collant dépareillé à l’armure. Heureusement, le temps a permis à Thor de se faire un petit changement de garde robe aussi inspiré que naturel. Au passage, il a eu le droit à son long métrage. Ce dernier a été une opportunité d’affronter les géants des glaces dans le fracas des armures et des boucliers. Surfant sur cet esprit guerrier et mythique, un comics voit le jour. Loin des bravades souriantes et des couleurs chatoyantes, nous allons découvrir un Thor plus vrai que nature et surtout beaucoup plus sombre.


Il ne fallait pas l'énerver !
En effet, Balder est mort suite à une ruse de Loki - le dieu de la fourberie, de la ruse, des trucs qui embêtent Thor – et Odin – le dieu des dieux - a décidé de quitter Asgard pour un voyage sur Midgard – la Terre – tandis qu’un terrible hiver arrive et s’installe pour trois longues années. Thor assure donc l’intérim mais il abandonne son marteau pour prendre la couronne. Le froid, la perte de leur chef ou encore les privations fragilisent les 9 royaumes et l’esprit de la rébellion gronde partout. Thor est plus que jamais dans le doute. On ressent le désespoir de façon palpable et le froid est un véritable personnage de ce récit. Jamais je n’avais lu un récit de Thor aussi sombre et prenant. Pourtant, malgré l’oppression de plus en plus forte et la force du désespoir, le dieu du tonnerre parvient à faire vivre l’esprit guerrier et héroïque qui caractérise son personnage et son peuple. Ainsi, du début à la fin, le lecteur est captivé et veut savoir comment Thor va pouvoir sortir de ce piège de glace.

Graphiquement, le boulot est impeccable. Thor a l’air aussi humain que divin. En effet, son visage laisse transparaître un nombre d’émotion énorme derrière cette allure noble et puissante. Que ce soit dans les intrigues ou dans les combats, les personnages sont doués d’une vie et d’une force rare. Ils manient aussi bien la lance que le verbe et l’équilibre subtil entre les deux est toujours maintenu pour notre plus grand régal.

Rares sont les défauts qui viennent entacher les neiges Asgardiennes dans cette album. Rodi, nous prouve que Thor est un univers qui se prête volontiers à un univers sombre et torturé. On se demande même comment un tel récit n’est pas venu avant tant il fait du bien à notre héros. De son côté, Bianchi est la force motrice qui a su donné vie à ce récit qui pour moi, reste ce que j’ai pu lire de plus intense sur le personnage.


Thor, plus héroïque que jamais !

A découvrir
Tuniques bleues (Les)
Tuniques bleues (Les)
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Sambre
Sambre