7/10The Haunt - Prédateur

/ Critique - écrit par Canette Ultra, le 18/01/2012
Notre verdict : 7/10 - Une Haunt ! une Haunt ! (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Un album plaisant qui ravira les fans de la série, même si l'on sent que c'est un tome de transition. Les révélations seront toutefois au rendez-vous et on ne peut pas dire que Daniel soit spécialement mal entouré. En même temps, vu les situations qu'il affronte, il faut bien ça pour le garder motivé.

The Haunt continue sur sa lancée dont voici le tome 3. Ainsi le bébé de Todd McFarlane est toujours dirigé par son co-papa, la superstar du moment, Robert Kirkman. L’homme est toujours aussi prolixe et tout ce qu’il touche est synonyme d’or (The Walking Dead ou Brit sont des exemples). Pour illustrer l’imagination de notre scénariste vedette, Greg Capullo est toujours aux crayons. Lui aussi est bien connu dans amateurs de comics et son style ne passe pas inaperçu. Ce troisième tome est-il aussi percutant que le précédent ?

The Haunt - Prédateur
Une mission périlleuse ?
Daniel et son frère Kurt forment The Haunt, un héros surnaturel puisqu’il faut que le fantôme de Kurt entre en contact avec son frère pour que leurs pouvoirs se déchaînent. Maintenant qu’il est un agent spécial, qu’il a une copine et qu’il peut frimer, on imagine une vie monotone se profiler à l’horizon. Heureusement pour nous, une entité mystérieuse débarque et semble en vouloir à Kurt qui est, au départ, le seul à pouvoir la voir. Ainsi, Daniel ne peut plus se transformer à volonté, ce qui le plonge dans pas mal de problèmes. Entre deux chutes et autres mésaventures, on découvre avec un certain humour, la vie insolite de Daniel qui cohabite avec deux superbes femmes. Cela permet de respirer dans un tome qui sent clairement la transition. Ainsi, on découvre des personnages, des événements ou des pouvoirs qui ne seront exploités que dans les albums suivants. La belle sorcière Sud-Américaine par exemple, est clairement un élément déterminant pour le futur de la série, tout comme les péripéties autour de Hurg, le vilain de service.

The Haunt - Prédateur
Daniel aime être agent spécial !
Pour mieux suivre tout cela, le style de maître Capullo est toujours aussi percutant. Le monde de Daniel est peuplé de femmes splendides dans des vêtements trop serrés, tandis qu’il virevolte dans des cabrioles à mi-chemin entre Spider-Man et Spawn. Si l’aventure est moins sanglante qu’à l’accoutumée, elle dégage cependant une grande force comme la chute de Haunt du haut d’un immeuble.

En conclusion, c’est un album qui, même s’il emprunte des éléments à la mythologie Spawn, est percutant. Il se lit toujours avec plaisir et l’on sent que le meilleur arrive dans le tome suivant. Un album donc de transition mais dont la qualité est au rendez-vous.

The Haunt - Prédateur
Place à l'action avec son ami moustachu !

A découvrir
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Joe Bar Team
Joe Bar Team
Sambre
Sambre