8/10Tétine Man -Tome 2 - Tétine Man est le plus fort

/ Critique - écrit par hiddenplace, le 02/01/2012
Notre verdict : 8/10 - Il est de retour. Et il est pas content ! (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Toujours aussi mignon, débrouillard et amusant (souvent malgré lui), Tétine Man nous revient en grande forme, entouré d’une armada d’adultes impuissants face à la force indéboulonnable de sa tétine.

En 2010, une nouvelle graine de super-héros voyait le jour et venait étrenner la toute fraîche branche BD des éditions Didier Jeunesse : Tétine Man. Le voilà de retour aujourd’hui dans Tétine Man est le plus fort, deuxième album d’une désormais série (un prochain titre est prévu courant 2012). Toujours aussi sûr de lui, toujours armé de son instrument redoutable, faisant fi de ses détracteurs et se gaussant de leurs vains efforts pour le désarmer, le petit bonhomme nous fait vivre trois nouvelles aventures. C’est toujours Christophe Nicolas qui les raconte, tandis que Guillaume Long continue de donner vie à cet univers impitoyable.

Tétine Man -Tome 2 - Tétine Man est le plus fort
Illustration de Guillaume Long, issue de Tétine Man 2,
texte de Christophe Nicolas, Didier Jeunesse 2011
Trois épisodes supplémentaires viennent donc introduire les nouveaux personnages et environnements qui agrémentent l’univers de Tétine Man. Comme son titre l’indique, dans cet album le petit héros aura une fois de plus le dernier mot. Mais son triomphe est ici d’autant plus glorieux qu’il vainc son ennemi principal, la pression, avec une bonne dose de péril. En gros, il n’est pas là pour rigoler, et le titre de chaque chapitre le prouve, puisque chacun est introduit par « Le problème de… », problème auquel Tétine Man viendra à bout d’une main, ou plutôt d’une tétine de maître.  Il est ainsi directement confronté au « front anti-tétine », mené essentiellement par des grandes personnes : exit les petits congénères égaux en pouvoir et en force, il s’attaque à un défi bien plus ambitieux : les adultes. Nous croisons ainsi, entre autres, trois nouveaux personnages plus ou moins contrariants. D’abord l’animatrice du club de vacances, qui toute sourire et soigneusement pédagogue, résout tous les petits soucis et bobos des enfants du centre, et semble considérer que le port de tétine en est un. Ensuite, au marché où Tétine Man et son Papa se rendent régulièrement, le petit garçon se voit obligé de faire appel au monsieur des pommes et des radis ; sous une certaine bonhomie, le marchand semble toutefois manquer de bonne volonté pour décrypter les messages à base de « hon hon » du minot, pourtant limpides. Enfin si certains adultes, comme la maîtresse ou la directrice de l’école, ont enterré la hache de guerre, certains autres, impertinents et se mêlant des oignons d’autrui, semblent vouloir étendre leur croisade jusque pendant la chorale de Noël : c’est le cas du Papa de Luca.

Tétine Man -Tome 2 - Tétine Man est le plus fort
Illustration de Guillaume Long, issue
de Tétine Man 2, texte de Christophe
Nicolas, Didier Jeunesse 2011
Dans les trois cas, avec pour dernières estocades un petit « hon hon » ourlé d’un regard insistant et réprobateur, le petit garçon gagne sa bataille. Tous ceux qui essaient de mettre Tétine Man dans l’embarras voient le sort se retourner contre eux avec une facilité déroutante. Avec sa grosse tête ronde, ses trois cheveux rebelles et son T-shirt rouge marqué de ses initiales, le marmot fait graphiquement autant d’économie de gestes et d’expressions que de paroles. Et pourtant chaque case le mettant en scène le rend irrésistible et impérieux. Déjà attachant et plutôt déconcertant dans le premier tome, Tétine Man achève ici de conquérir le cœur de ses sujets grâce à son petit air impassible, parfois condescendant, voire légèrement désabusé. Un bonhomme de 4 ans aux attitudes presque adultes, mais avec des préoccupations de son âge quand même (« Mais où est Papa ? » « Comment va-t-il faire un bisou au Père Noël avec sa tétine ? »). Si bien que malgré sa cible - les enfants de 3 à 6 ans qui s’identifieront sans peine au protagoniste, l’album arrachera à nouveau sans hésitation un petit rictus aux plus grands, qui salueront l’ingéniosité du héros, et éprouveront un instant de compassion émue pour les personnages adultes, souvent croqués avec tendresse, même dans les situations de ridicule.

Toujours aussi mignon, débrouillard et amusant (souvent malgré lui), Tétine Man nous revient en grande forme, entouré d’une armada d’adultes impuissants face à la force indéboulonnable de sa tétine. Grâce au récit toujours vivant de Christophe Nicolas, qui ne prend pas ses petits lecteurs pour des simples d’esprit, et les dessins incisifs et fourmillant d’anecdotes truculentes de Guillaume Long, la série fraîchement amorcée des Tétine Man a de beaux jours devant elle. C’est donc avec impatience que nous attendons les prochaines aventures du petit « Homme à la tétine ».

A découvrir
Royaume de Tolkien : Visions des Terres-du-milieu (Le)
Royaume de Tolkien : Visions des Terres-du-milieu (Le)
Ligue des Gentlemen Extraordinaires (La) - 1999-2000 - Volume I
Ligue des Gentlemen Extraordinaires (La) - 1999-2000 - Volume I
V pour Vendetta
V pour Vendetta