9/10Terre de Feu - Tome 1 - L’Archer rouge

/ Critique - écrit par wqw..., le 22/05/2008
Notre verdict : 9/10 - Danse avec la mort… (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Monde hostile, occultisme, appât du gain, esprit de survie, David B. et Micol nous tiennent en haleine en jouant sur le mystère et les intrigues.

En 1990, David B. fonde avec quelques camarades (Jean-Christophe Menu, Lewis Trondheim, Mattt Konture, Patrice Killoffer, Stanislas et Mokeït) la maison d’édition Wales et Lowatt en mauvaise posture
Wales et Lowatt en mauvaise posture
indépendante l’Association qui révèlera notamment et outre certains de ses fondateurs, les deux grands noms de la bd actuelle que sont Joann Sfar et Marjane Satrapi. Mais David B. est aussi et surtout un conteur précieux. Qu’il soit scénariste ou dessinateur, ses histoires sont délicatement saupoudrées de fantastique, croyances magiques, de mythes disparus, un Orient des lumières (Le Tengu carré, Les Chasseurs de trésor), une Europe d’entre-guerres (Par les chemins noirs), etc.

Pour ce nouvel album, il poursuit l’aventure entamée avec Christophe Blain dans L'archer rouge
L'archer rouge
La révolte de Hop-Frog
, c’est-à-dire une exploration du western au travers de ses codes et ses personnages pour mieux les détourner, les amener à devenir vecteur de ses propres aspirations, de ses propres fantasmes. Il s’associe donc à Hugues Micol qui a sorti Les Parques l’année passée chez Dupuis, et qui illustre de son trait dynamique en noir et blanc cette aventure sombre et mystérieuse…

Amérique du Sud, le bout du monde, la « Terre de Feu. Fin du XIXème siècle. Ou début du XXème, allez savoir, dans ces coins là. » Sur les ordres du riche Lord Hexam, Lord Wales et ses hommes débarrassent la région de ces indiens, les Yaghans. Un homme les accompagne, un blanc du nom de Nathan Lowatt, romancier à ses heures et qui est parti de chez lui pour découvrir le plaisir de rentrer… Quelque chose à cacher.

Sur le chemin du retour, le travail pourtant effectué, ils sont attaqués par l’Archer Rouge, mythe local, l’esprit du guerrier auquel se rattachent les clans d’ici, comme dernier rempart… Seuls Wales et Lowatt en reviennent. Un échec qui entraîne la venue d’autres mercenaires du Chili : les Noctambules dont chacun porte un surnom étrange (Le Cauchemar, L’Oreiller, L’Étoile du Berger, Le Somnambule, Minuit…), personnages durs sans doute là pour d’autres raisons que simplement tuer de l’indien.

L'un des Noctambules dans la salle magique
L'un des Noctambules dans la salle magique
Tous d’ailleurs dans cette grande demeure de Lord Hexam semblent jouer sur plusieurs tableaux. Ces deux femmes médiums, Marie et Elisabeth, venues pour une mystérieuse cérémonie contre laquelle le temps joue et qui doit se tenir dans cette salle maculée d’inscriptions magiques et autres signes démoniaques… Monde hostile, fascination pour la mer, la glace, occultisme, invocations, appât du gain, esprit de survie, que ce soit chez les Indiens ou chez les colons, des bouleversements sont sur le point de se produire… David B. et Micol nous tiennent en haleine, pour ne pas dire le couteau sous la gorge, en jouant sur le mystère et les intrigues. Et nous voilà déjà en train d’espérer la suite…

A découvrir
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
V pour Vendetta
V pour Vendetta
Tuniques bleues (Les)
Tuniques bleues (Les)