4/10Supreme

/ Critique - écrit par Val Lazare, le 03/11/2003
Notre verdict : 4/10 - ... à supprimer (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 1 réaction

La déception est immense et le moindre conseil que je pourrai vous donner serait de vous détourner de Supreme pour les valeurs sûres : From Hell, Watchmen, V Pour Vendetta et Rire ou Mourir.

Le constat est là. Alan Moore, scénariste granbreton est destiné à sortir de l'anonymat auquel sa profession pourrait le résigner. From Hell et La Ligue Des Gentlemen Extraordinaires ont été adapté au grand écran. Des rumeurs persistantes laissent à penser que Watchmen et V Pour Vendetta devraient suivre. Ce dernier devant même être adapté par les frères Wachowski (enfin les frères ?).

La BD prend donc une saveur de pognon, c'est un fait. Il n'en faut pas plus aux grosses pontes de chez Delcourt pour lever le lièvre et publier fissa les projets encore méconnus de Moore. Je ne les en blâme pas. Après tout, ils sont là pour faire tourner la boîte et ont à l'époque soutenus les travaux d'un Moore encore étranger au 7ème art.

Vient donc Supreme. 324 pages d'un comic plutôt étrange. En l'occurrence, Moore a pris en main l'univers de Liefeld avec lequel 40 numéros étaient déjà sortis. Et comme Moore est loin d'être un second couteau, refonte fut faite du background, permettant à notre anglo-saxon d'Alan de faire cheminer son imagination sur des bases neuves.
Quelque part en orbite géostationnaire, un sacré gaillard costumé s'interroge, il sait au moins une chose: il a perdu la mémoire. Il se nomme Supreme, le plus grand des super héros que la Terre ait porté. Mais quant à savoir ce qu'il fait là...? Un enquête s'impose !

Voilà, la BD est introduite. Le reste n'est que soupe et interrogations. Je ne suis pas à proprement parlé "fan" de comics. Le travail de Moore est toujours allé au-delà du cadre même d'un comic. J'ai donc foutrement déchanté en parcourant Supreme. Qu'y a t-il de bien extraordinaire? Une compilation de l'univers comic des années 20 à aujourd'hui? Une parodie, une blague immense comme Moore l'a plusieurs fois laissé entendre? Paraît-il que Moore n'aurait pas apprécié la dérive violente qu'auraient pris les comics avec les 90s. D'autant que cette voie aurait été ouverte par les très sombres Watchmen et V Pour Vendetta au milieu des 80s. Sombres mais justifiés en ce cas par une réflexion plus que coriace. D'où l'envie de Moore de s'amender en renouant avec l'humour, le merveilleux des comics old school. Dans le même ordre d'idée, je suis près à tout accepter: les dessins comics pas toujours plaisants, des flash-back à donner le tournis, des dialogues plats et les critiques de notre société qu'on peut trouver en cherchant (beaucoup) mais par pitié, venant d'Alan Moore, je demande un récit, un bout d'intrigue. Je veux être chahuté. Vaine supplication! Supreme me laissera sur ma faim. Comme une vieille chausette de consommateur au thalamus frustré...


J'en attendais peut-être trop de Moore. La déception est immense et le moindre conseil que je pourrai vous donner serait de vous détourner de Supreme pour les valeurs sûres : From Hell, Watchmen, V Pour Vendetta et Rire ou Mourir.

A découvrir
Ligue des Gentlemen Extraordinaires (La) - 1999-2000 - Volume I
Ligue des Gentlemen Extraordinaires (La) - 1999-2000 - Volume I
V pour Vendetta
V pour Vendetta
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6