7.5/10Super Rabbit

/ Critique - écrit par Canette Ultra, le 20/12/2011
Notre verdict : 7.5/10 - Avoir du peau de lapin ! (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Super Rabbit a été le meilleur mais maintenant il est au fond du trou. Cependant, la vie d'un super héros est parfois ainsi. Les plus grands savent rebondir à l'instar de ce personnage qui nous séduit dans cet album aussi sombre que teinté d'espoir.

Alors que la maison d’édition Manolosanctis va davantage se concentrer sur le web, Super Rabbit fait partie de la dernière vague à débarquer dans nos rayons. Aux commandes du navire, Martin Wautié qui s’est déjà distingué par le passé avec 2048 paru aux éditions Salmigondis. Rien qu’avec le titre : Super Rabbit, on sent que l’auteur va toucher au monde des super héros. La couverture donne également le ton avec le héros dans une laverie automatique. Alors bonne pioche ?


La dure vie de super héros !
Robert, connu sous le nom de Super Rabbit, est dans le creux de la vague. Il a été un super héros d’exception et avec son acolyte, il réglait tous les problèmes. Seulement, le temps à passé et si son partenaire a su rebondir, Roger ne peut pas en dire autant : bedonnant et au chômage, il peine à joindre les deux bouts et à faire rêver son petit garçon qui vit chez sa mère depuis le divorce. La routine frappe de plein fouet notre héros qui va finalement trouver une rédemption héroïque en reprenant le chemin de la réinsertion sociale. Le scénario, déprimant au départ, nous intrigue de plus en plus au fil de l’album. Super Rabbit n’a rien de glamour au départ mais petit à petit, il retrouve ses lettres de noblesse. Il est imparfait, il commet des bourdes, sa vie est compliquée et difficile. Ce sont justement les ingrédients qui font un héros fort, moderne et attachant. Il est humain et héroïque en même temps.

Toute cette ambiance se retrouve dans les cases de l’album. Les personnages paraissent dépressifs au possible et on sent que les visages s’éclairent au fil de l’histoire. Mais le véritable travail demeure sur les décors qui donnent un aspect sombre à l’histoire. Sans atteindre les maîtres du genre, les décors collent totalement à l’intrigue.

Un album très agréable qui, s’il donne lieu à une suite, a de la matière pour donner à Super Rabbit ses lettres de noblesse. En l’état, c’est un bon travail sur la renaissance d’un super héros qui s’est perdu au fil du temps et des déboires divers.


Ils arrivent les méchants ?

A découvrir
Sambre
Sambre
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
V pour Vendetta
V pour Vendetta