6/10Super Patriote - Le Dernier Rempart

/ Critique - écrit par Canette Ultra, le 08/05/2012
Notre verdict : 6/10 - ça rempart et ça revient ! (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Super Patriote n’est pas un héros connu de tous mais il saisit l’occasion qui lui est présentée pour nous faire une piqure de rappel. Créé en 1992 par Erik Larsen, il est un personnage de l’univers du Savage Dragon. D’ailleurs, il est même du côté obscur au départ mais petit à petit le personnage évolue, change et se transforme pour devenir un gars sympathique. Au gré des univers parallèles et autres turpitudes que peuvent connaître les super-héros, notre héros cybernétique va être plongé dans un monde différent où il tient une place de choix. C’est dans cet univers que nous le retrouvons sous la houlette des papas d’Invincible à savoir Robert Kirkman – que l’on ne présente plus – et de Cory Walker. Pour information, cet album date de 2002 et ainsi, il précède d’un an la première parution d’Invincible.


L'homme qui tombe à pic !
Super Patriote était une sorte de Captain America. Soldat émérite, il a eu le droit d’avoir un super sérum dans ses veines. Cependant, à la différence du héros Marvel, Super Patriote a reçu le sérum de force alors qu’il était prisonnier d’un camp nazi. Il va alors utiliser son pouvoir pour se retourner contre ses geôliers et se battre pour le bien et la justice. Néanmoins, sa vie va basculer lorsqu’un consortium va l’utiliser pour le transformer en tueur sanguinaire et cybernétique. Après avoir retrouvé ses esprits et sa mémoire, il combat le crime. C’est à ce moment là qu’on le retrouve. À l’instar de leur futur héros, Kirkman et Walker plongent Super Patriote dans des intrigues où vie privée et vie professionnelle s’entrecroisent. En effet, entre deux parties de poker avec ses anciens alliées ou après un rendez-vous galant, notre héros va secourir ses enfants super héros ou bien il va déjouer un complot Nazi. Le ton léger et les ennemis un peu kitsch contrebalancent bien les états d’âme du Super Patriote qui se voit comme un vieux croulant incapable de manier ses super membres cybernétiques pour se raser correctement.

Graphiquement, on reconnaît nettement les dessins de Walker qui sont dans la lignée de son futur travail sur Invincible. Cependant, on sent que son travail n’est pas encore aussi abouti et le rendu est plus gentil, moins subtil. Il est néanmoins en parfait accord avec le côté humoristique de la série. Un album frais qui permet de découvrir le duo Kirkman/Walker sur un autre personnage qu’Invincible.


Cela ne va pas être facile d'arrêter tout ça !

A découvrir
Tuniques bleues (Les)
Tuniques bleues (Les)
Sambre
Sambre
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6