7/10Succube - Tome 2

/ Critique - écrit par Canette Ultra, le 19/08/2011
Notre verdict : 7/10 - L'art de succomber ! (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Après un premier tome séduisant et riche en énigme, Renart nous livre la suite des aventures de Lorenzo. Plus angoissantes et plus intenses, ses péripéties vont nous plonger dans une enquête où Diane se révèle aussi attirante que dangereuse.

Succube tome 2 est arrivé. Derrière cette phrase se drape toute l’attente engrangée après la lecture du premier tome. Renart nous livre donc la suite de l’enquête de son héros alcoolisé qui tente de comprendre ce qui se cache derrière la mystérieuse Diane. Notre attente va-t-elle être comblée ? Les réponses ne vont-elles pas éteindre les flammes qui nous animent ?


Il n'a pas l'air, mais il souffre !
Le second tome est celui des réponses et de la résolution de l’enquête de Lorenzo. Loin des errances, le scénario est posé sur des rails solides afin de faire grandir le suspense et les tensions. Nous parlons bien entendu de la lutte pour la survie, du désir de réponses mais également de ce mélange entre tension sexuelle et mortalité. On retrouve ainsi Renart dans une trame qui fait de lui un bon élève de Stoker puisque Diane est aussi dangereuse que désirable à l’instar de son aîné Transylvanien. Ici, le rôle de Mina et de Jonathan Harker se mélangent en Lorenzo qui est objet de désir et enquêteur. De même, l’étrange voisin de notre héros va revêtir le rôle du docteur Van Helsing. Ces similitudes ont cependant assez de personnalité pour ne pas tomber dans la simple copie. Lorenzo est ainsi délicieux dans son rôle de détective torturé (au sens propre comme au figuré) tandis que le passé du voisin n’est pas si simple que cela. Diane quant à elle, joue son rôle à merveille. Elle est aussi redoutable qu’attachante.


Encore une dure journée pour Lorenzo !
Sur la forme, on retrouve les qualités du premier tome même si les séquences d’actions ne sont pas le fort de Renart. Je préfère ses cases d’expositions ou de tensions mais le résultat est tout de même plaisant. Au niveau des couleurs, l’histoire gagne en intensité grâce à l’utilisation d’une palette plus sombre qui illustre parfaitement le suspense et les intérêts du scénario. Les rares moments plus lumineux ne seront que des moyens de nous faire plonger plus intensément dans le tome.

Un deuxième tome engageant qui s’inspire certes de thématiques connues sans toutefois faire dans la copie conforme. Toutefois, pour pleinement profiter de cet opus, il faut avoir lu le premier tome afin de mieux profiter de l’œuvre globale.


Ne jamais faire attendre une femme ! Encore moins une femme fatale !

A découvrir
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Sambre
Sambre
Royaume de Tolkien : Visions des Terres-du-milieu (Le)
Royaume de Tolkien : Visions des Terres-du-milieu (Le)