6.5/10Spyder - Tome 2 - Dragon céleste

/ Critique - écrit par plienard, le 25/03/2011
Notre verdict : 6.5/10 - L’araignée est là (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Un pirate informatique, un amiral de sous-marin qui se suicide, un amnésique qui se sauve de son hôpital, un futur maire de Hong-Kong, quatre personnes qui ont un point commun Jonah Bao. Et ce dernier va chercher à comprendre pourquoi le Qingbao s’intéresse méchamment à tout ce petit monde ?

Scottie Yim, chargé de clientèle à la Bank of China, a introduit un ver informatique afin de pirater les comptes. Malheureusement pour lui, certains comptes appartiennent au HK3. L’amiral Tsao s’est donné la mort de façon incompréhensible. Avant son suicide, il a envoyé un CD à l’homme politique vedette du moment, Thom Lee. Deux missions pour l’équipe de Jonah Bao, alias Spyder.


DR.
Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’on avait été déçu par le premier tome. On attendait donc Dragon céleste avec une certaine appréhension. On démarre l’album par donc la présentation des intrigues. Deux dossiers, l’un en passe d’être résolu, celui de Scottie Yim, et l’autre concernant la mort de l’amiral Tsao. On nous présente une nouvelle fois l’équipe de Spyder avec deux nouveaux agents : Woo Mina et Chen (rien à voir avec Cédric). Bref, une introduction équivalente au premier album. Et si le reste est identique, c’est pas la joie ! D’autant plus qu’un nommé Peter Chow retrouve subitement la mémoire et se sauve de sa chambre d’hôpital qu’il occupe depuis un an, apeuré par ses souvenirs. Les questions commencent alors à affleurer notre esprit : que vient faire ce Chow dans l’histoire ? Et la réponse arrivera finalement assez vite. Les auteurs ont réussi leur pari : on est pris dans l’histoire.

Au dessin, Jérôme Lothelier (Little big bang aux éditions Paquet) et Afif Khaled (Kookaburra Universe et Sky-doll chez Soleil) nous gratifient d’un dessin énergique mais avec des personnages aux physiques quelquefois trop identiques. On a alors du mal à les reconnaître.
DR.
Cependant, le coup de crayon est de très bonne qualité et les couleurs respectent l’ambiance de la série qui se veut faite de secrets et d’entretiens particuliers en cachette. Les scènes d’action sont un peu faiblardes. Les agents d’élite de la Qingbao (services secrets de l’armée chinoise) rateraient un éléphant dans un corridor. Heureusement pour Spyder ! Pourtant, une réelle énergie se dégage des scènes. Les détails sont précis, mais c’est un problème de crédibilité. Le pire venant du combat sur l’hélicoptère en vol, totalement irréaliste et où Spyder semble marcher en l’air.

Au final, on notera un léger mieux dans l’intrigue et le scénario et le dessin reste de qualité malgré quelques faiblesses. L’enchaînement des actions est encore trop haché pour être totalement convaincant. Mais si l’amélioration se fait autant sentir à chaque nouvel album (6 prévus au total), ça va finir par être très intéressant.


DR.

A découvrir
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Royaume de Tolkien : Visions des Terres-du-milieu (Le)
Royaume de Tolkien : Visions des Terres-du-milieu (Le)